Bénin – Situation de la dette publique: les critères de viabilité respectés

News - InfosEconomieBénin - Situation de la dette publique: les critères de viabilité respectés

Au Bénin, la dette publique connaît une hausse. L’encours de la dette s’est établi à 4 156,85 milliards de F Cfa au 31 décembre 2020, soit un taux d’endettement de 46,14 % contre 41,23 % à fin 2019. Un taux d’endettement qui suscite polémique à l’interne. Mais sur le plan sous-régional et international, les différents critères de viabilité de la dette sont respectés.

Selon les chiffres avancés par le quotidien du service public et recueillis du Bulletin statistique de la dette publique, au quatrième trimestre 2020 de la Caisse autonome d’amortissement (Caa), le taux d’endettement public est ressorti à la hausse, en s’établissant à 46,14 % contre 41,23 % en 2019 (taux actualisé).

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Corée du Sud
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 16h00
Ghana
- -
Uruguay
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Cameroun
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
2 Déc 2022
- 20h00
Serbie
- -
Suisse
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 20h00
Costa Rica
2 4
Allemagne
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 20h00
Japon
2 1
Espagne
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 16h00
Croatie
0 0
Belgique
Fifa Coupe du Monde
1 Déc 2022
- 16h00
Canada
1 2
Maroc

A Lire aussi: Bénin: un commissaire condamné par la cour pour garde à vue arbitraire

Cette progression de la dette publique, selon cette source, est liée au rythme des décaissements intervenus au cours de l’année, en raison de la bonne avancée des travaux des divers projets, à l’ensemble des financements contractés par le Bénin dans le cadre de la mise en œuvre du plan de riposte contre la pandémie de la Covid-19 et à l’évolution du cadrage macroéconomique.

La Caisse nationale d’amortissement souligne que le taux d’endettement public du Bénin reste largement en dessous des taux des pays de l’Afrique subsaharienne, estimés à 56,2 % par le Fonds monétaire international (Fmi) en avril 2021, et du seuil communautaire de 70 % fixé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

En fait, l’encours de la dette publique au 31 décembre 2020 s’établit à 4156,85 milliards F Cfa contre 3476,59 milliards F Cfa à fin 2019. Il est constitué de 2339,67 milliards F Cfa au titre de la dette libellée en devises et 1817,19 milliards F Cfa au titre de la dette libellée en monnaie locale.

La dette extérieure représente 25,97 % tandis que la dette intérieure est chiffrée à 20,17 % du Produit intérieur brut (Pib). La part de la dette intérieure dans le portefeuille de la dette publique augmente de 2 points de pourcentage, en passant de 41,88 % en 2019 à 44 % en 2020.

Elle est constituée majoritairement des titres publics qui représentent 82,84 % de son encours total à fin décembre 2020, mais également des financements bancaires en monnaie locale contractés par l’Administration centrale (17,16 %).

Les critères de viabilité ne sont point violés

En dépit de l’évolution de la dette publique au Bénin, les différents critères de viabilité, qui sont des normes érigés par les organismes régionaux et internationaux, sont respectés.

Il importe de mentionner que la dette extérieure est constituée à 61,41 % de la dette multilatérale, essentiellement contractée en termes concessionnels et semi-concessionnels. Les principaux bailleurs extérieurs sont la Banque mondiale (29 %) et le Fonds africain de développement (11,36 %).

La dette bilatérale représente 11,02 % et la dette commerciale compte pour 27,57 % de l’encours de la dette extérieure. Le Bénin s’est employé, durant l’année 2020, à honorer l’ensemble de ses échéances de dette, suivant le calendrier prévisionnel des remboursements.

A en croire les statistiques de la Caisse autonome d’amortissement, rapportées par le quotidien du service public, les indicateurs d’endettement à fin décembre 2020 traduisent « la bonne maîtrise du niveau de l’endettement public du Bénin». « Ces indicateurs se sont nettement améliorés ».

La dette publique du Bénin demeure, pour ainsi dire, « viable » avec un ‘’ risque de surendettement modéré’’, qui constitue la meilleure classification après le risque faible.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P