Tension entre le Rwanda et la RDC: l’ONU s’aligne derrière l’Union Africaine

AfriqueAfrique – DiplomatieTension entre le Rwanda et la RDC: l'ONU s'aligne derrière l'Union Africaine

L’Organisation des Nations Unies (ONU), a déclaré être sérieusement préoccupée par la tension diplomatique qui monte entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo (RDC). Dans son message, la plus haute organisation mondiale, appelle à un désescalade immédiat et au dialogue pour une résolution pacifique.

Dans l’Est de l’Afrique se manifeste depuis quelques semaines, une crise diplomatique assez inquiétante. Malgré les appels de la communauté internationale, le différend qui divise le Rwanda et la RDC ne cesse de prendre une tournure qui ne laisse plus personne indifférent.

Muette depuis quelques semaines, l’ONU s’est enfin prononcée et a dit être très préoccupée pour la situation qui oppose Kigali et Kinshasa. L’organisation a exhorté samedi, à « désamorcer les tensions » croissantes entre Kinshasa et Kigali, appelant « tous les groupes armés à cesser immédiatement toute forme de violence ».

« Nous sommes préoccupés par la détérioration de la situation sécuritaire dans l’est de la République démocratique du Congo », a déclaré dans un communiqué Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, ajoutant que l’ONU soutient la démarche diplomatique de l’Union Africaine qui a mandaté le président angolais Joao Lourenço pour une mission de bons offices, afin de régler la crise qui perdure entre ses pays voisins.

Kinshasa accuse Kigali de soutenir les rebelles du M23 qui revendiquent le respect des accords de paix conclus avec le gouvernement en 2013. Kigali reproche, pour sa part, à Kinshasa une collusion avec les rebelles Hutus des FDLR, accusés d’avoir massacré des Tutsis lors du génocide de 1994 au Rwanda. Les armées des deux pays se sont mutuellement accusées d’usage d’artillerie lourde. Un sommet entre Etats est prévu à Luanda, sur initiative du président angolais qui devra tenter de convaincre Kigali et Kinshasa à opter pour une solution pacifique.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P