Moov Africa Start up challenge

RDC: plusieurs civils tués par balles à Kasindi, par les soldats de paix de l’ONU

AfriqueAfrique – SécuritéRDC: plusieurs civils tués par balles à Kasindi, par les soldats de paix de l'ONU

Empêchés de traverser un poste d’immigration en provenance d’Ouganda, des soldats de paix de l’ONU, ont ouvert le feu à Kasandi, ville située au nord-est de la République démocratique du Congo, faisant plusieurs victimes.

Alors que les autorités congolaises tentent d’apaiser les manifestations contre la MONUSCO, la situation risque de s’empirer avec l’incident survenu ce dimanche 31 juillet 2022, à la frontière entre l’Ouganda et la RDC. En effet, des soldats de la mission onusienne pour la paix et la stabilité de la RDC, ont ouvert le feu pour avoir été empêchés par des civils Congolais de traverser un poste d’immigration en provenance d’Ouganda.

« Au cours de cet incident, des militaires de la Brigade d’Intervention de la force MONUSCO de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage. Cet incident grave a causé des pertes en vies humaines et des blessés graves », a déclaré la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la MONUSCO, Madame Bintou Keita.

Des sources consultées par BENIN WEB TV, rapportent que « deux civils ont été tués » lors de ce malheureux incident qui risque de raviver la flamme des tensions entre les populations de la RDC qui se sont soulevées contre la MONUSCO dont elles demandent le départ, en raison de son « inefficacité » dans la lutte contre le terrorisme.

Les auteurs de la fusillades identifiés et mis aux arrêts

Dans son communiqué, la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, Bintou Keita, dit être profondément choquée et consternée par ce grave incident.

« Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises », indique le communiqué.

Toujours selon la source, « les contacts ont été également établis avec le pays d’origine de ces militaires pour qu’une procédure judiciaire soit initiée urgemment avec la participation des victimes et des témoins, afin que des sanctions exemplaires soient prises dans les meilleurs délais ».

L’ONU a reconnu samedi, « l’insuffisance » des résultats de sa mission de paix en République Démocratique du Congo (RDC) et dit comprendre la frustration des Congolais. Toutefois, a dit le Secrétaire Général adjoint chargé des opérations de maintien de la Paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, l’ONU poursuit sa collaboration avec l’Etat congolais malgré l’insuffisance de résultats.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P