AccueilElleBon à SavoirMesdames, voici des astuces simples pour mettre et retirer correctement un tampon

Mesdames, voici des astuces simples pour mettre et retirer correctement un tampon

Voulez-vous utiliser un tampon pour la première fois? Pas de soucis, dans la vie, tout est à découvrir. C’est pourquoi, BENIN WEB TV ELLE vous propose des conseils pour mettre et retirer correctement un tampon.

Le fonctionnement d’un tampon semble mystérieux. Or, il n’y a rien de plus simple que de mettre un tampon et le retirer en toute facilité. D’abord, il est très important de bien se laver les mains et de les essuyer avec un linge propre. S’il s’agit des tampons sans applicateur, décontractez-vous et choisissez la position qui vous convient le mieux (allongée ou accroupie).

Ensuite, retirez le tampon de son emballage individuel, dépliez le cordonnet replié au bout du tampon et tirez dessus d’un petit coup sec. Placez ensuite le bout de votre index dans le petit creux situé à la base du tampon.

Avec l’autre main, écartez les lèvres situées à l’ouverture du vagin (qui se trouve entre l’urètre, par où coule l’urine, et l’anus). C’est à cet endroit que vous allez mettre votre tampon. A ce niveau, selon les conseils de nett, il ne reste plus qu’à positionner le tampon à l’ouverture du vagin et à le pousser à l’intérieur en biais.

« Si vous sentez une résistance, modifiez légèrement le sens d’introduction du tampon. Le tampon est bien en place lorsque vous ne le sentez plus. Le cordonnet du tampon doit pendre à l’extérieur de votre corps. Si vous sentez encore le tampon lorsque vous êtes assise ou en marchant, poussez-le encore un peu. Pour finir lavez-vous de nouveau les mains. Vous savez maintenant comment mettre un tampon ! », recommande le magazine.

Retirer son tampon est encore plus facile que le mettre. Il suffit de se décontracter et de se mettre dans la même position que celle choisie lors de l’insertion. Vous tirez ensuite doucement sur le cordonnet du tampon. Plus le tampon est imbibé, plus il est facile à retirer.

Attention : si Si vous ne trouvez pas le cordonnet, attendez jusqu’à ce que le tampon soit bien imbibé. Accroupissez-vous et poussez comme si vous alliez à la selle, le tampon descendra tout seul et vous pourrez le récupérer avec les doigts. Si vous ne réussissez toujours pas à retirer le tampon, consultez immédiatement votre médecin ou votre gynécologue.

Des expérimentés en parlent

Pas d’inquiétude, c’est très simple ! Pour commencer, se laver les mains et prendre son temps sans s’énerver, surtout les premières fois ! S’installer aussi commodément que possible, chacune à sa façon : debout, accroupie ou une jambe surélevée (comme un guitariste !), puis après avoir du doigt repéré l’orifice vaginal, y glisser doucement le tampon par le bout porteur du fil. Une fois introduit, il ne doit plus se sentir, quelques mouvements en position normale vous le prouveront. Sinon, vérifiez en douceur et rectifiez sa position. Il ne reste plus qu’à se relaver les mains !

Dr Michèle Lachowsky , Gynécologue

Tout d’abord, lave-toi les mains et choisis la position la plus confortable pour toi : debout, assise, accroupie ou un pied sur les toilettes. Ensuite, décontracte-toi, retire le tampon de son emballage individuel, déplie le cordonnet situé à son extrémité, place le tampon à l’entrée de l’ouverture vaginale et pousse-le délicatement jusqu’à enfoncer environ la moitié de ton index. Jette l’emballage de ton tampon dans une poubelle et non pas dans les toilettes. Après avoir inséré ton tampon, lave toi les mains. Rassure-toi, utiliser ton doigt est parfaitement naturel et ça te permet de contrôler l’insertion.

Florence, maman
spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A lire aussi

Cuisine: recette facile de salade d’Avocat aux œufs

Voulez-vous changer un peu vos recettes "classiques" à l'avocat ? Eh oui,...

Recette infaillible de grand-mère pour le retour du lait maternel dans les seins d’une nourrice

Après accouchement, pour une raison ou pour une autre, certaines femmes...

Véritable amour: 04 signes qui prouvent que ce n’est pas un « crush »

Nous vivons dans une société où l’amour et les relations sont...
P