Mali: réplique sanglante de l’armée après le massacre terroriste de 132 civils

AfriqueAfrique – SécuritéMali: réplique sanglante de l'armée après le massacre terroriste de 132 civils

L’armée malienne a annoncé ce jeudi, avoir mené plusieurs offensives aériennes et terrestres en guise de riposte au massacre terroriste survenu au centre du pays et qui a fait officiellement 132 morts, tous, des civils.

Les combattants djihadistes de katiba Macina ont attaqué dans la nuit du 18 au 19 juin 2022, les villages de Dialassagou, Diawéli, Deguessagou et environs, dans le cercle de Bankass, au centre du Mali. Le bilan de l’attaque s’élève à 132 civiles tués, selon un premier communiqué du chef d’état-major des Forces Armées Maliennes (FAMa).

Dans un nouveau communiqué ce jeudi, le chef d’état-major des Forces Armées Maliennes (FAMa), a annoncé que les FAMa ont mené des frappes entre lundi et mercredi dans les environs de Bankass et Ségué, près des lieux du massacre, mais aussi plus loin dans les secteurs de Djenné et Ténenkou.

« Ces actions sont consécutives à des efforts de recherche et de précision des renseignements sur les auteurs des attaques contre les populations civiles le 18 juin», précise le communiqué. L’armée n’a fourni aucun bilan de ces opérations.

Lundi, le gouvernement du Mali a rassuré, parlant du massacre qui a fait 132 morts, que toutes les dispositions seront prises pour traquer et « traduire les auteurs de ces actes criminels devant la justice ». L’attaque qui a couté la vie à de pauvres civils, a été jugée « lâche et barbare » par le gouvernement qui a décrété trois jours de deuil national. A l’international, l’ONU, la CEDEAO, la France et plusieurs autres, ont condamné avec fermeté, cette attaque.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P