Moov Africa Start up challenge

CAN 2022: le président de la CAF met en garde les clubs européens

AfriqueCAN 2022: le président de la CAF met en garde les clubs européens

Alors que l’association des clubs européens a récemment indiqué qu’il n’hésiterait pas à bloquer les internationaux africains convoqués pour la CAN, le président de la CAF, Patrice Motsepe, a rassuré les géants européens de ce que toutes les dispositions sanitaires seront prises. Mais le Sud-africain a tenu à mettre garde ceux qui refuseront de libérer leurs joueurs malgré les assurances de l’instance africaine.

Si c’est désormais officiel que la prochaine Coupe d’Afrique des nations aura bel et bien lieu du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun, tout n’est cependant pas fini pour la CAF qui doit désormais convaincre les clubs surtout européens de libérer les internationaux africains pour le tournoi africain. La semaine dernière, l’association des clubs sur le vieux continent (ECA) avait menacé de bloquer les joueurs si la CAF ne prend pas des dispositions sanitaires pour assurer la sécurité des internationaux.

Face à la presse mardi, après son tête à tête avec le président camerounais Paul Biya, le patron du football africain a assuré que son administration va négocier avec l’ECA sur ce sujet qui revient à chaque compétition de la CAF. «Nous voulons que nos joueurs africains évoluent en Europe, qu’ils y réussissent et qu’ils jouent dans le monde entier. Mais nous voulons aussi construire le football africain pour qu’il devienne un pôle d’excellence mondial. Nous allons donc nous engager avec tous les clubs», a promis le Sud-Africain dans des propos rapportés par RFI.

Jeudi 16 décembre dernier, le comité d’organisation de la CAN, le ministre des sports et de l’éducation physique, du ministère de la santé publique du Cameroun et le secrétariat général de la CAF ont eu une réunion au de laquelle ils ont pris des décision concernant les conditions d’accès au stade par les supporters lors de la compétition. Dans un communiqué conjoint, les instances ont annoncé avoir élaboré un protocole sanitaire spécial anti-Covid-19 applicable à la CAN. Lequel est entre autre, le lavage et la désinfection des mains, la distanciation physique, le port correcte du masque et la vaccination.

Mais le patron du foot africain a tenu à mettre en garde les clubs qui s’entêteront de garder leurs joueurs malgré les assurances de la CAF. «De plus, nous sommes guidés par les règles de la FIFA (qui empêchent les clubs de retenir un joueur appelé en équipe nationale pour une compétition officielle, ndlr). C’est très important car on ne peut pas toujours permettre le fait que l’Afrique passe en dernière et soit à la remorque», a asséné l’homme d’affaires. Le message est clair. Plus rien ne sera désormais comme avant.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P