Bénin: le budget général de l’Etat exercice 2023 adopté

News - InfosEconomieBénin: le budget général de l'Etat exercice 2023 adopté

Le budget général de l’Etat exercice 2023 est adopté ce jeudi 1er Décembre 2022 par la représentation nationale. La perspective de croissance économique du budget adopté est de l’ordre de 6,5% contre 6% attendue fin 2022.

Le projet de loi des finances, exercice 2023 est adopté par les députés, ce jeudi 1er décembre 2022. Le budget qui vient d’être voté a donné priorité aux secteurs ci-après :

  • l’assainissement du cadre de vie,
  • la protection sociale et la microfinance,
  • l’éducation,
  • l’eau,
  • l’énergie,
  • la santé,
  • le numérique,
  • la sécurité et la protection civile,
  • l’emploi des jeunes,
  • les sports,
  • l’agriculture, etc.

Ainsi, sur les 3.033,337 milliards de francs FCFA alloués au gouvernement, près de 1000 milliards de FCFA soit environ 45,6% des ressources sont destinées aux actions à sensibilité sociale pour une perspective de croissance économique de l’ordre de 6,5%.

Aperçu sur quelques secteurs clés pris en compte

Le projet de loi des finances, gestion 2023 adopté par les députés au cours de la plénière de ce jeudi 1er décembre 2022, serait selon le gouvernement, un budget de développement. Ainsi, dans plusieurs secteurs, le gouvernement a fixé des priorités pour l’année 2023. Voici quelques priorités des secteurs pris en compte dans le budget.

L’assainissement du cadre de vie

Dans le secteur de l’assainissement, les priorités pour 2023 peuvent se résumer comme suit :

  • la poursuite de la modernisation du système de gestion des déchets solides ménagers à d’autres grandes villes du Bénin, en y incluant la gestion des boues de vidange et eaux usées et la promotion agroforestière et économique du recyclage,
  • la promotion des énergies de substitution et gestion de la biomasse-énergie,
  • la poursuite de la construction de 35 marchés,
  • la mise en œuvre de l’Assainissement pluvial des villes secondaires ;
  • la promotion des logements décents ;
  • l’aménagement des voies de desserte des stades communaux ;
  • la poursuite de l’asphaltage ; etc.

Les affaires sociales:

Dans le budget de l’Etat gestion 2023, l’État priorise également les affaires sociales. Les priorités définies dans ce secteur se présentent comme suit:

  • le renforcement du leadership de l’État dans le secteur de la protection sociale (questions d’agrément et de suivi du respect des normes) ;
  • la poursuite de la mise en place de l’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH) ;
  • la mise en place d’un programme élargi de filets de sécurité sociale ;
  • l’amélioration des conditions d’accès des femmes à la propriété foncière productive, aux filières porteuses, aux matériels agricoles mécanisés et aux intrants dans les communes ;
  • la promotion des systèmes légers de prise en charge des personnes vulnérables (familles hôtes, appui aux Activités Génératrices de Revenus (AGR), aux Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV), aux Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH)) ; etc.

Secteur de l’eau

En matière de disponibilité d’eau potable aux populations, la politique économique de l’État vise à assurer équitablement l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et la valorisation de l’eau, des ressources minières et pétrolières, des terres et des ressources connexes.

A cet effet, l’accent est mis pour 2023 sur :

  • le renforcement du système d’Approvisionnement en Eau Potable de la ville de Cotonou et ses agglomérations ;
  • l’alimentation en eau de la Zone économique spéciale de Glo-Djigbé ; l’accélération de l’accès équitable et durable à l’eau potable pour les populations en zones urbaines et péri-urbaines ;
  • la réhabilitation des adductions d’eau villageoises existantes, le renforcement et la densification des réseaux de distribution ; etc.

    Dans le domaine de l’énergie électrique…


    Pour l’année 2023, l’État veillera en terme d’énergie électrique à assurer une offre de services énergétiques de qualité, en quantité et en toute sécurité. Les priorités contenues dans le budget exercice 2023 se présente comme suit:
  • la construction d’un barrage hydroélectrique Dogo bis d’une capacité de 128 MW ;
  • la construction d’une Centrale thermique de 140 MW dans la Zone Économique Spéciale de Glo-Djigbé et d’une centrale thermique IPP GENESIS de 40 MW à Maria Gléta ;
  • l’amélioration de la performance de la SBEE dans le cadre du Projet d’Amélioration des Services Énergétiques (PASE) ;
  • la densification du Réseau de Distribution dans 25 Communes du Bénin (PADSBEE-BADEA) ;
  • la construction d’une centrale solaire photovoltaïque en IPP GREENHEART POWER AFRICA (GPA) de 10 MW ;
  • la poursuite du programme MCA Bénin 2 (Projets Réformes, Distribution) ; etc.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P