AccueilA la UneBénin: éjecté de Moele-Bénin, Andoche Amègnissè change-t-il de position vis-à-vis du pouvoir Talon ?
Moov Africa Start up challenge

Bénin: éjecté de Moele-Bénin, Andoche Amègnissè change-t-il de position vis-à-vis du pouvoir Talon ?

Précédemment allié au Moele-Bénin de Jacques Ayadji, un parti politique membre de la galaxie au pouvoir, le professeur Andoche Amègnissè s’est vu éjecté du fait de sa position qui contraste avec l’idéologie prônée par cette formation politique. Mais en quittant le parti présidé par le directeur général des infrastructures, le professeur Amègnissè n’entend pas se jeter dans les bras de l’opposition radicale de qui il ne perçoit aucune lisibilité dans les actions.

Entre la rupture et l’opposition radicale, le professeur Andoche Amègnissè reste indécis. Si sa position ambiguë au sein du Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (MOELE-BENIN) a valu son éjection, l’acteur politique ne se sent guère rassuré par l’opposition radicale.

A Lire aussi: Bénin; Protection des enfants en situation difficile: un centre d’accueil mis en service à Allada

Après un temps d’observation des forces de l’opposition radicale, l’universitaire s’est rendu à l’évidence de leur incapacité à tenir la dragée haute devant le pouvoir en place.

 » Je crois qu’il est temps que nous soyons sincères avec nous-mêmes et nos objectifs en constatant que dans l’état actuel des choses, notre opposition que nous pouvons considérer comme radicale a du plomb dans l’aile et se trouve sérieusement laminée par la brutalité utilisée par le dictateur pour anéantir toute contestation de son autocratie« , relève-t-il.

Pour lui, l’opposition radicale est actuellement dans l’impasse et nul ne voit clairement là où elle peut nous conduire. En somme, il trouve stérile et vaniteux de continuer dans ces conditions à jouer aux radicaux alors que l’opposition radicale semble de plus en plus incapable de conquérir le moindre espace face au pouvoir en place.

De son départ de Moêle-Bénin …

Au terme d’une réunion du bureau politique national élargie de Moele-Bénin le samedi 24 Avril 2021, la décision d’exclusion du Professeur Andoche Amégnissè a été actée. Selon les motifs avancés, Andoche Amégnissè a violé le Règlement intérieur du parti.

Il est reproché au chargé de mission de Jacques Ayadji d’avoir réfuté les propos tenus par le directeur de la communication de la présidence de la République d’alors, Wilfried Houngbédji sur RFI.

Invité, en effet, ce jeudi 22 avril 2021 par RFI, Wilfried Houngbédji s’est prononcé sur la vague d’arrestations au Bénin, au lendemain de l’élection présidentielle du 11 Avril 2021.

Sans autorisation du parti, Andoche Amègnissè s’est opposé à la justification du gouvernement sur cette vague d’arrestations et s’est même proposé pour un débat contradictoire avec le directeur de la communication de la présidence de la République. Un crime de lèse majesté qui a conduit à son exclusion du Moele-Bénin, 48 heures après.

Pas de regret pour Andoche Amègnissè, suspendu du Moele-Bénin…

En commentant une publication de BENIN WEB TV sur son exclusion du Moele-Bénin, Andoche Amègnissè ne montre aucun regret sur les motifs brandis. A l’en croire, il préfère se retrouver hors de ce parti que tronquer sa liberté et son intégrité. « Je suis fier d’avoir été exclu si ce parti politique prend des allures de nazisme », avait-t-il commenté.

Plus loin dans son commentaire, le professeur affirme n’avoir aucun problème avec le Moele-Bénin. « Hélas, précise-t-il, c’est le parti politique Moele-Bénin qui a des problèmes avec le problème Patrice Talon à cause de la liberté de ton de certains membres comme Andoche Amègnissè« .

Et comme le ou les hauts responsables du parti ont peur pour leurs postes ou pour les strapontins qu’ils espèrent, ils sont embarrassés par la pudeur des militants qui refusent de prostituer leurs convictions, martèle-t-il en taclant Jacques Ayadji.

Vers un retour à la source pour Andoche Amègnissè ?

Depuis son départ fracassant du Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (MOELE-BENIN), le professeur Andoche Amègnissè est attendu dans l’opposition radicale. Mais tout semble confirmer que la balance penche davantage vers la mouvance au pouvoir.

Avec ses dernières déclarations et les incertitudes qu’il note au niveau de l’opposition radicale, l’on se demande si l’acteur politique ne travaille pas pour son retour au sein du Moele-Bénin.

Cette option peut bien ressembler à un reniement de soi, car le manque de liberté de pensée et d’expression qu’il a déploré après son départ n’est guère déjà une réalité dans cette formation politique qui enregistre ces derniers temps des démissions en cascade.

L’autre option qui se présente au professeur est d’isoler Moele-Bénin tout en poursuivant l’aventure politique au sein d’autres formations soutenant le chef de l’Etat.

Dans ce cas, l’Union progressiste (UP) de Bruno Amoussou et le Bloc Républicain (BR), pour ne citer que ces deux-là, seront bien disposés à l’accueillir d’autant plus que le dernier est dans une phase active de recrutement.

Cette option peut également se révéler peu prometteur d’autant plus qu’il n’est pas dit que la liberté qu’il pense ne pas trouver auprès de Jacques Ayadji et ses collègues du Moele-Bénin pourrait se retrouver dans ces autres formations.

En tout cas, dans l’un ou l’autre cas, le Bénin n’est plus à l’ère où l’on peut librement contester à l’intérieur de sa formation politique ou tenir un son de cloche contraire au pouvoir sans courir le risque de suspension. Les exemples en la matière sont légion.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Tottenham : Antonio Conte revient sur son altercation avec Thomas Tuchel

Présent en conférence de presse ce jeudi, l'entraîneur de Tottenham Antonio...

PSG: « une honte », Franck Leboeuf détruit Mbappé

Consultant pour ESPN, Franck Leboeuf a également réagi à l'attitude de...

Carnet noir: l’ancien ministre Léonard Padonou Djidjoho n’est plus

L'ancien ministre de l'éducation nationale, Léonard Padonou Djidjoho n'est plus. Il...
P