Bénin – audit des fonds Covid: 03 rapports pour le même audit

BeninBénin – SociétéBénin - audit des fonds Covid: 03 rapports pour le même audit

Après un premier rapport d’audit soulevant plus de 380 milliards de francs CFA de dépenses non justifiées, la Cour des comptes a fait un spectaculaire rétropédalage dans un 2e rapport. Le nouveau document de 57 pages, dit en substance, contrairement au premier, qu’il n’y a eu « aucune irrégularité significative n’a été relevée s’agissant des processus et des justifications des opérations de dépenses ».

De 97 pages, le rapport de la Cour des comptes sur l’audit de la gestion des fonds Covid est passé à 57 pages. Le nouveau document, désormais considéré comme « définitif » n’a pas seulement diminué en nombre page, le contenu aussi a été modifié. Pour expliquer ces changements, la juridiction financière fait savoir que le ministre de l’économie et des finances a finalement apporté les justificatifs réclamés.

Ainsi, aux termes de l’examen de la Cour, aucune irrégularité significative n’a été relevée s’agissant des processus et des justifications des opérations de dépenses.

Ismath Bio Tchane Mamadou, présidente de la Cour des comptes

Le premier rapport d’audit en date du 08 avril 2022 évoque comme l’une des irrégularités, un montant de 385 684 156 454 francs CFA de dépenses non justifiées. Ledit rapport publié sur le site officiel du ministère des finances est signé par la présidente de la Cour et ne porte pas la mention « rapport provisoire ». Mieux, à la page 8, il est indiqué que : « la version provisoire de ce rapport a été transmise, par lettre n°030/PCC/SP du 18 mars 2022 au ministre chargé des finances aux fins de contradiction ».

Extrait du premier rapport (avril 2022) de la Cour des comptes

Correction du rapport après la polémique

Les graves irrégularités soulevées par la Cour dans son premier rapport a suscité une grosse polémique depuis le 6 juin 2022 . Dans la foulée, le porte-parole du gouvernement avait donné une réponse rapide en annonçant l’actualisation des données relevées.

Synchronisation parfaite, après la réaction du porte-parole, la Cour a probablement reçu les justificatifs qui, pendant l’élaboration du premier rapport, n’avaient pas été apportés malgré l’occasion donnée au ministre chargé des finances. Le nouveau rapport sort à une vitesse de croisière le 14 juin 2022 et le 15 juin 2022, le gouvernement s’est expliqué face à la presse.

Ce même jour, la Cour des comptes a jugé opportun de sortir un communiqué pour expliquer et appuyer son nouveau rapport en précisant qu’il n’y a pas eu d’anomalies significatives dans la gestion des dépenses effectuées dans le cadre de la riposte anti-Covid. Une contradiction qu’elle justifie par les éléments de réponse reçues lors des « travaux de finalisation » du rapport d’audit.

Trois rapports pour le même audit

Finalement, la Cour des comptes a visiblement produit trois rapports pour l’audit de la gestion des fonds Covid. Un premier rapport provisoire qui avait été transmis au ministre des finances pour recueillir des justificatifs ; un second rapport officiellement publié qui ne porte pas de mention « rapport provisoire » et enfin un troisième rapport considéré comme définitif et qui efface les irrégularités signalés dans le second rapport.

Du premier au troisième rapport, la Cour des comptes a bien fait un rétropédalage qu’elle met sur le compte de la lenteur administrative au niveau des services compétents des ministères. Dans son communiqué du 15 juin, elle fait savoir que « les services compétents des ministères auraient pu lui fournir plus tôt les éléments justificatifs demandés puisque ceux-ci ont finalement été rendus disponibles dans un délai assez court, preuve qu’ils existaient bel et bien ».

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P