Moov Africa Start up challenge

42 morts et 100 individus hospitalisés, après la consommation de l’alcool frelaté

MondeMonde – Société42 morts et 100 individus hospitalisés, après la consommation de l'alcool frelaté

En Inde, la consommation d’alcool frelaté a causé la mort de quelque 42 personnes et l’hospitalisation de 100 autres. Le drame a eu lieu, hier, jeudi 28 juillet 2022, dans l’ouest du pays, selon une note policière, rapportée par les médias.

Selon les informations, citant des hauts responsables de la police des districts de Botad et d’Ahmedabad, dans l’Etat du Gujurat, les victimes avaient, toutes, consommé de l’alcool de contrebande. « Au moins, 42 personnes sont décédées dans l’ouest du pays et près de 100 autres ont été hospitalisées, depuis lundi, victimes d’un alcool de contrebande. », ont-ils indiqué.

« 31 personnes sont mortes après avoir consommé de l’alcool frelaté, à Botad. Environ 50 autres ont été admises à l’hôpital, dans le district voisin de Bhavnagar. », a précisé l’inspecteur général de la police du district de Bhavnagar, Ashok Yadav. En outre, « le district d’Ahmedabad a enregistré 11 décès », d’après l’inspecteur général de ce district, V. Chandrasekar, rapporté par la presse.

L’alcool de contrebande en pleine expansion

Le Gujarat, dont le Premier ministre, Narendra Modi, est originaire, est un Etat, où la consommation et la vente d’alcool sont interdites par la loi. Mais, à en croire M. Yadav, des habitants d’une demi-douzaine de villages ont bu de cet alcool, fourni, dimanche, par un trafiquant local.

« L’enquête a révélé que les victimes avaient consommé du méthanol industriel, ce qui a causé leur mort. », a déclaré le ministre de l’Intérieur de l’Etat, Harsh Sanghavi, dans un communiqué, remonté par la presse.

Selon M. Sanghavi, 97 personnes, dont 2, dans un état critique ont été conduites à l’hôpital, pour y être soignées.

La police de l’Etat traque les distilleries d’alcool clandestines, dans tout le Gujarat, et a procédé à l’arrestation de plusieurs personnes, a déclaré, mercredi, le chef de la police de l’État, Ashish Bhatia.

En Inde, selon des chiffres officiels, le phénomène a la peau dure, malgré le travail des autorités, pour l’éradiquer. À titre d’illustration, en 2021, 98 personnes avaient trouvé la mort, dans l’Etat du Pendjab, dans le nord du pays, après avoir bu de l’alcool de contrebande.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P