spot_imgspot_img

Palais de la Marina: un voisinage incongru à la Place de l’Amazone

AccueilReflexionAnalyse et DécryptagePalais de la Marina: un voisinage incongru à la Place de l'Amazone
- Publicité-
Pigier Expertise Sociale

Le Bénin a accompli des progrès significatifs depuis son indépendance en 1960. Durant ses dernières années, la capitale économique du pays et ville vitrine a connu une mue importante. L’ambition du régime actuel est d’en faire une ville moderne qui n’aura rien à envier aux villes capitales de la sous-région. Au cœur de cette métamorphose, le palais de la Marina témoin silencieux de l’histoire du Bénin et de son développement ne peut pas rester inamovible. Il est grand temps d’envisager à moyen terme une transformation radicale pour ce symbole de la nation.

L’impact du Président Patrice Talon sur le pays est indéniable. Ses efforts déterminés pour moderniser les infrastructures nationales ont laissé une empreinte durable. Les bâtiments des ministères et d’autres institutions gouvernementales incarnent désormais une esthétique futuriste et artistique, témoignant d’une réflexion novatrice sur la manière dont le Bénin se voit dans le futur. Cependant, il existe un paradoxe déconcertant : le palais présidentiel, en tant que symbole ultime du pouvoir et de l’identité nationale, est resté ancré dans le passé.

Du même Pays:

Dossier libération d’un cybercriminel par un commissaire : le délibéré renvoyé

L'ancien commissaire adjoint d'Abomey Calavi et ses co-accusés dans le dossier de distorsion de fonds d'un présumé cybercriminel étaient devant la cour de répression...

Benin Web TV lance b-Fans.com, la plateforme dédiée aux créateurs de contenus

Benin Web TV, premier média le mieux suivis au Bénin, a procédé ce samedi au lancement de b-Fans, une plateforme révolutionnaire dédiée aux créateurs...

Bénin: 2 individus présentés au procureur pour avoir uriné en plein air à Ekpè

La police a interpellé mercredi 29 Novembre 2023 lors d'une patrouille deux individus pris en flagrant délit de pollution de l'environnement. Les deux mis...

Kim Makosso manipulée par Axel Merryl? Lolo Beauté dévoile des audios compromettants

Suite à de graves accusations faites par sa nièce Kimi Makosso, l'influenceuse ivoirienne Lolo Beauté a dévoilé des audios compromettants de Kim Makosso sur...

Sans être la priorité des priorités, la ville de Cotonou qui s’inscrit désormais dans la modernité impose des réflexions sur l’opportunité de la délocalisation du palais de la présidence de la République. Ce projet qui doit s’inscrire à moyen terme semble être une conséquence de la nouvelle vision que les dirigeants ont pour la ville vitrine qui s’habille en majesté pour devenir une ville moderne attractive aux investisseurs de tous genres.

Plusieurs éléments aussi bien historique, politique que culturel militent pour le projet de délocalisation du palais de la Marina qui a bénéficié ces dernières années, des travaux de rénovation dont l’ombrage autour du coût continue de nourrir les commentaires.

- Publicité-

Pourquoi délocaliser le palais de la Marina ?

La délocalisation du palais de la présidence au Bénin s’impose comme une nécessité incontournable, motivée par plusieurs facteurs essentiels qui convergent vers une vision plus moderne, fonctionnelle et représentative du dynamisme du pays. D’abord, le Bénin entre dans une ère de modernisation et d’urbanisation accélérée, avec des projets ambitieux. Cette dynamique de transformation, particulièrement observée à Cotonou, la capitale économique, nécessite une refonte complète de l’infrastructure présidentielle pour s’aligner sur les standards de modernité et d’efficacité urbaine.

En dehors de cet aspect purement esthétique, le palais de la présidence de la République du Bénin est actuellement mal loti. Ceinturé par l’ambassade de la France, le CNHU, le plus grand hôpital de référence du pays et la place de l’Amazone devenue le grand lieu d’attraction de Cotonou, ce symbole de la République n’est plus à sa place. La problématique sur ce positionnement du palais de la Marina est si évidente qu’on a dû fermer les portails principaux du plus grand hôpital du pays.

Le Palais de la Marina : Un Voisinage Incongru à la place de l’Amazone

Le Bénin a vu une augmentation significative du tourisme ces dernières années, et la Place de l’Amazone est devenue l’une des attractions les plus visitées du pays. Cependant, la proximité du palais de la Marina limite la liberté des visiteurs et entrave leur expérience. Un nouveau palais, éloigné de cette zone touristique, garantirait un meilleur accès aux visiteurs et permettrait de préserver la beauté et l’authenticité de la Place de l’Amazone.

- Publicité-

La dernière décision imposant une autorisation préalable à toute manifestation sur cette place bien qu’elle soit d’ordre organisationnelle est aussi aucun doute d’ordre sécuritaire. Un palais de la présidence étant l’un des lieux les plus sécurisés dans une République. Sa localisation par rapport à la place de l’Amazone est donc une incongruité qu’il faut envisager à moyen terme de corriger.

Eloigner le cœur de la République du « territoire » français

L’histoire du Bénin est jalonnée de luttes pour l’indépendance, et la délocalisation du palais présidentiel s’inscrit dans la continuité de cette quête. En éloignant le symbole présidentiel des vestiges du colonialisme, le Bénin affirme son droit à l’autodétermination et son désir de forger son destin sans entraves externes. La délocalisation devient ainsi un acte politique fort, symbolisant la maturité et la ferme volonté du pays de tracer sa propre voie.

En effet, l’un des arguments qui milite en faveur de la construction d’un nouveau palais est son emplacement inapproprié. Actuellement, le palais est niché entre le centre culturel français et l’ambassade de France au Bénin. Cette situation crée une proximité incommode et déplacée, nuisant à l’intégrité de notre souveraineté nationale. Un nouveau palais offrirait une véritable résidence présidentielle qui incarne la dignité et l’indépendance du Bénin.

Nul besoin de rappeler ici que l’Afrique francophone mène depuis un moment une lutte pour son autodétermination et pour se libérer de façon définitive des jougs du néocolonialisme et de la France-Afrique qui freinent depuis 1960 l’émergence de nos peuples. La délocalisation du palais présidentiel au Bénin n’est donc pas simplement une question de déplacement physique, mais une affirmation audacieuse de la souveraineté nationale. En éloignant le symbole présidentiel des influences extérieures, le pays renforce son engagement envers une indépendance totale, contribuant ainsi à la construction d’un avenir où le Bénin est le seul maître de son destin.

Renforcer la Souveraineté Nationale sans Oublier le Social

Dans la quête d’une souveraineté nationale renforcée, la délocalisation du palais présidentiel au Bénin se profile comme une nécessité incontestable. Toutefois, il est essentiel de souligner que cette entreprise ne doit en aucun cas compromettre la réalisation de projets sociaux communautaires de première importance. Bien au contraire, la construction d’un nouveau palais présidentiel doit coexister harmonieusement avec des initiatives cruciales telles que des hôpitaux de référence bien équipés, des écoles modernes, et d’autres infrastructures sociales communautaires.

En somme, le Bénin se dirige résolument vers la modernité, avec des projets ambitieux pour créer des villes modernes et une Cotonou redynamisée. Cependant, pour que cette modernité soit complète, il est temps d’envisager un nouveau palais présidentiel à la hauteur des aspirations du pays. Le Bénin mérite un symbole national qui incarne la grandeur, la modernité et la vision d’une nation forte et influente dans la sous-région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

━ Notre Sélection

Reprise de Kidal : une belle leçon malienne d’autodétermination

Dans l'histoire tumultueuse du Mali, le 14 novembre 2023 restera gravé comme un jour de triomphe national. Après une décennie marquée par l'incertitude et...

Niger: « La CEDEAO n’a pas les moyens opérationnels pour une intervention », Joël Atayi-Guèdègbé

Demain jeudi 10 Août 2023, la CEDEAO tient un nouveau sommet extraordinaire pour analyser une nouvelle approche dans la résolution de la situation qui...

France: de la République en Marche à la République en Feu ?

La France est en proie à une vague de violences sans précédent suite à la mort du jeune Nahel, tué par un policier après...

USA vs Chine : les dessous d’une Guerre Économique Totale

Il était une fois deux nations qui dominaient outrageusement l'économie mondiale : des puissances militaires de premier rang, également championnes du soft power. L'une...

Libération des 46 soldats ivoiriens: triomphe de la diplomatie togolaise, quelle leçon pour l’Afrique?

L'échec de la communauté internationale en l'occurrence l'ONU, dans le dossier des 46 soldats ivoiriens arrêtés au Mali et la réussite de la diplomatie...

Gouvernance foncière au Bénin: le Titre Foncier face aux opérations de lotissement/remembrement

Le lotissement/remembrement au Bénin, en raison de son caractère atypique, suscite beaucoup de débats au sein des populations, des divers administrations, cabinets et bureaux...

Intrigue politique: Joseph Djogbénou en route pour une nouvelle mission ?

On sait désormais la finalité de l'audience sollicitée par le professeur Joseph Djogbénou ce lundi 11 Juillet 2022 respectivement auprès du chef de l'Etat...

Attaques terroristes au Bénin et en Afrique de l’Ouest : la réponse qui s’impose

Le Bénin est depuis peu le théâtre d’attentats terroristes. En Mai 2019, deux touristes français ont été enlevés dans le parc de la Pendjari,...
spot_img
Campagne RGPH5