AccueilNon classéTaxe contributive de 5% - MTN versus Gouvernement du Bénin : le réseau GSM capitule !
Moov Africa Start up challenge

Taxe contributive de 5% – MTN versus Gouvernement du Bénin : le réseau GSM capitule !

Le 11 mars 2022 restera, à jamais, gravé dans la mémoire des Béninois, en ce concerne la téléphonie mobile. Il s’agit, donc, du jour, où le réseau GSM, MTN-Bénin, a sorti une nouvelle grille tarifaire, instaurant une taxe de 5%, payable par l’abonné. Aux dernières nouvelles, le réseau de téléphonie mobile, à la couleur jaune, a été sommé par le Gouvernement du Bénin, de revoir sa copie.

La semaine dernière a été chaude, pour les Béninois, dans leur ensemble. Et, pour cause, MTN-Bénin a décidé, contre toute attente, de corser l’addition, déjà salée, au peuple béninois.

À lire aussi : Bénin – Taxe de 5% de MTN : une mesure aux antipodes des explications du patron de la DGI, Nicolas Yênoussi

En effet, le vendredi 11 mars 2022, le réseau GSM, à la couleur jaune, a sorti une taxe contributive de 5%, sur tout type d’envoi et de transfert d’argent, tant national que régional, via son service « Mobile Money (MoMo) », redevance, qui sera payée par l’abonné. « Dans le cadre de l’application de la loi n’°2021-15 du 23 décembre 2021, portant Code général des impôts, entrée en vigueur le 1er janvier 2022, une taxe contributive de 5% sera appliquée sur vos frais de retrait, de transfert d’argent nationaux et régionaux, via MTN Mobile Money, à compter du vendredi 11 mars 2022″, a notifié la compagnie.

Grincements de dents au sein de l’opinion publique

La mise en place de cette mesure, depuis le jour de son instauration, fait grincer des dents. En témoignent les commentaires, sur les réseaux sociaux, notamment. Selon les informations, une campagne de désabonnement a, même, été lancée, dans le but de porter un coup à la visibilité de la Page Facebook de MTN-Bénin, et, par ricochet, amener le réseau GSM, à revoir sa copie.

La population s’appuie, notamment, sur des récentes adresses du patron de la Direction générale des impôts (DGI), au lendemain de la sortie du Code général des impôts, via lesquelles le sieur Nicolas Yênoussi avait, bel et bien, rassuré la population que le paiement de cette fameuse taxe de 5% serait assurée par MTN.

Le Gouvernement rappelle le réseau à l’ordre

Aux dernières nouvelles, selon les informations de Frissons Radio, le Gouvernement béninois est monté au créneau, pour faire sommation au réseau de téléphonie mobile, de revenir sur sa décision. Le média précise que ce tête à tête, qui s’est tenu, entre les responsables de MTN et le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, a défini que la taxe doit être appliquée, sans augmentation des frais du service Mobile Money.

Une chose est de sommer une entité de revenir sur une décision, quand cette mesure va à l’encontre de certaines règles ; une autre est de veiller à l’application de cette sommation, surtout, quand des intérêts financiers sont en jeu.

Il serait tentant de dire que la sortie des autorités compétentes, sur ce dossier brûlant de l’heure, pour faire baisser la tension d’un cran, pourrait être appréciée de tous ; mais il serait, beaucoup, plus préférable que la décision gouvernementale soit, rapidement et effectivement, mise en oeuvre, pour le bonheur de la population béninoise, en général, et le soulagement des abonnés de MTN, en particulier.

Selon les informations de dernières minutes, hier, lundi 14 mars 2022, MTN-Bénin est revenu sur sa décision. Le réseau de téléphonie mobile, à la couleur jaune, a divulgué un communiqué, dont les termes sont libellés, comme suit : « Comme, suite à la séance tenue avec l’administration fiscale, relative à la situation de ses abonnés, qui ont été affectés par l’augmentation récente des frais de retrait et de transfert d’argent nationaux et régionaux, via MTN Mobile Money, MTN décide, à compter de jour (lundi 14 mars 2022, Ndlr), de revenir à sa précédente grille tarifaire ».

Et, de poursuivre : « Avec le Gouvernement, MTN mettra tout en oeuvre, pour trouver la formule, la plus adaptée, et fera des annonces en temps opportun ».

Le communiqué de MTN termine, sur une note de remerciement : « MTN remercie ses abonnés, pour leur fidélité, et renouvelle son engagement, à offrir le meilleur d’une vie connectée ».

Comme si le réseau GSM a le feu aux fesses, MTN ne s’est pas arrêté-là, annonçant, dans la même journée, une nouvelle mesure, celle que beaucoup de personnes attendaient, impatiemment.

Les frais prélevés seront remboursés

Visiblement, les choses sont allées, très vite, après que le Gouvernement du Bénin a sommé MTN de revoir sa copie, quant à la taxe contributive de 5%.

En effet, dans un dernier communiqué, paru, hier, 14 mars, concomitamment, à son rétropédalage, de revenir à l’ancienne grille tarifaire, le réseau de téléphonie mobile vient de rassurer ses abonnés que les frais, prélevés, depuis le 11 mars 2022, leur seront, entièrement, remboursés. « Sensible à la situation de ses abonnés, MTN annonce que tous les montants additionnels prélevés, depuis le 11 mars, et relatifs à la nouvelle tarification sur les transactions mobiles, seront, intégralement, remboursés », peut-on lire, sur la Page Facebook de MTN-Bénin.

Fin du temps réglementaire et des arrêts de jeu, dans le cadre du duel MTN-Gouvernement du Bénin !

Vu la réaction et, surtout, la réactivité de MTN, suite à l’annonce du Gouvernement du Bénin, peut-on dire que la raison du plus fort a prévalu sur celle du plus faible, ou que la raison, au sens premier du terme, a supplanté les deux entités ? La question demeure !

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

P