Mali: les rotations des contingents de la mission de l’ONU reprennent lundi

AfriqueAfrique – SécuritéMali: les rotations des contingents de la mission de l'ONU reprennent lundi

Les rotations des contingents de la mission de l’ONU au Mali reprennent le 15 août après une pause de près d’un mois. C’est ce qu’a fait savoir ce samedi le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop.

« La Minusma a marqué son accord sur les nouvelles procédures et les a communiquées à tous les pays contributeurs de troupes. Il n’y aura pas d’exception », a-t-il déclaré relayé par l’Agence France-Presse. Le ministre a noté que précédemment, le commandement de chacun des contingents de la mission était en contact direct avec le ministère malien des Affaires étrangères concernant l’arrivée et le départ de ses troupes et de ses experts du pays africain. « Toutes les demandes doivent désormais passer par la Minusma qui doit les valider et transmettre aux Affaires étrangères par note verbale », a souligné Abdoulaye Diop.

L’annonce actuelle de la reprise de la rotation intervient un jour après que l’Allemagne a temporairement suspendu le déploiement des troupes de la Bundeswehr au Mali en raison de l’absence de l’autorisation aux vols dans l’espace aérien malien.

Le 14 juillet, Bamako a annoncé la suspension de toutes les rotations militaires et policières de la Minusma. Les départs des militaires qui avaient l’intention de rentrer chez eux ont été retardés.

Cette série d’évènements fait suite à l’arrestation, le 10 juillet, de 49 soldats ivoiriens par les forces maliennes à l’aéroport de Bamako. Le gouvernement malien les a qualifiés de mercenaires étant entrés illégalement dans le pays. Les soldats restent en détention au Mali. La Côte d’Ivoire a exigé le 13 juillet leur libération immédiate, affirmant qu’ils étaient arrivés au Mali dans le cadre de l’opération d’appui logistique de la Minusma.

Le 29 juin, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté une résolution prorogeant d’un an le mandat de la Minusma. Le gouvernement malien a toutefois déclaré qu’il n’était pas prêt à appliquer le document, celui-ci ne tenant pas compte de certains de ses souhaits, notamment au sujet de la liberté de circulation des contingents de la Minusma sur le territoire national.

La Minusma a été mise en place au printemps 2013 sur résolution du Conseil de sécurité des Nations unies. La mission compte actuellement 13.000 militaires et policiers déployés au Mali sur la base de rotations.

Campagne Moov E-sim

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P