AccueilPeopleCélébrité«La vie ne me fait plus envie», au bord de la dépression Alain Delon révèle sa plus grande peur

«La vie ne me fait plus envie», au bord de la dépression Alain Delon révèle sa plus grande peur

Trois ans après son AVC, Alain Delon a fait de tristes confidences au journal du dimanche le 29 mai 2022 dans un entretien où l’acteur de 86 ans s’est montré désabusé et éprouve du dégoût à la vie.

En 2019, Alain Delon était victime d’un AVC et admis d’urgence à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine suite à une hémorragie cérébrale. « Il se porte comme un charme. Regardez, là, il lit son journal du matin, il est en plein bourre. L’autre jour, il regardait et commentait le discours de Macron à la télé et, en même temps, il lisait le catalogue de l’exposition Romy Schneider », a confié son fils, Anthony Delon qui a donné des nouvelles rassurantes sur son père il y a quelques semaines.

Même récemment, Anthony Delon a publié une vidéo de son père assis dans un parc le sourire aux lèvres. « On n’est pas bien là ? », a lancé Anthony Delon à son père qui répond sans hésitation : « Ah bah super ! ». Alors que cette scène a rassuré les fans du Guépard, on apprend qu’Alain Delon ne va pas bien moralement. 

« Toutes les femmes de ma vie sont parties »

« Je me sens plutôt bien même si je suis fatigué et que je marche avec une canne. Mais on ne va pas se faire de cinéma : on sait où on va et comment ça se finit », dit-il au Journal du dimanche. Selon lui, voir ses amis partir les uns après les autres le mine de plus en plus. 

« Tous mes amis sont partis, Jean-Paul Belmondo l’année dernière, Romy, Mireille Darc, Nathalie Delon, toutes les femmes de ma vie sont parties aussi. La seule qui reste, c’est Brigitte Bardot. Nous sommes très amis. On échange souvent, un peu comme deux vieux cons qui parlent de ce qu’ils ont connu et traversé ! On parle aussi du jour où on ne sera plus là. Je lui dis que j’espère qu’elle partira avant moi pour que je fasse un éloge dans l’église. Elle répond : j’espère que ce sera toi avant ! », a-t-il confessé.

Sa plus grande peur

La suite de l’entretien a été très triste car Alain Delon n’attend que la mort. Il est vrai qu’il profite « de la nature, du calme, du repos » dans ses « 55 hectares à Douchy », mais il vit « pratiquement seul avec (s)es animaux ».

« Je ne reçois pas beaucoup de monde. (…) Je lis la presse tous les jours. Ce qui se passe ne me réjouit pas, c’est un enchainement d’informations sinistres. Tous les jours, il y a un scandale, un viol, une tuerie d’enfants. Ne me dites pas que le monde est heureux ! », se désole-t-il.

Il trouve que la vie est devenue insupportable. « Elle ne me fait plus envie. (…) Je veux surtout avoir la paix. Je n’ai pas peur de mourir. C’est normal, on y va tous. « J’ai peur de souffrir. Je ne veux pas finir dans un lit d’hôpital », a-t-il confié au JDD.

spot_img

Toute l'actu People

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

P