Financement des partis politiques au Bénin: les griefs de Eric Houndété …

BeninBénin – PolitiqueFinancement des partis politiques au Bénin: les griefs de Eric Houndété ...

Le parti les démocrates n’est pas en phase avec la clé de répartition qui accorde de financement public à trois partis politiques. Pour lui, cette clé de répartition est biaisée parce que n’accordant de financement qu’aux partis politiques du chef de l’Etat et de ses appendices.

Annoncé pour une émission spéciale décryptage de l’actualité nationale, le président du parti « Les Démocrates », Eric Houndété pour ne pas le nommer a finalement accordé un entretien aux médias en ligne « Bi-News et Africaxo ». L’ancien vice-président de l’assemblée nationale ne semble pas apprécier le mécanisme en cours de répartition de financement public aux partis politiques éligibles à ces financements.

Evoquant la clé de répartition sur la base de laquelle la commission électorale nationale autonome (CENA) accorde de financement à trois partis politiques à savoir, le parti union progressiste, son frère jumeau Bloc Républicain et le parti du chef de fil de l’opposition (FCBE), Eric Houndété affirme que cette clé de répartition est biaisée. « Cette clé de répartition est biaisée; c’est un mécanisme d’exclusion« , martèle-t-il.

La loi selon Eric Houndété a prévu que les partis politiques sont financés et cette loi définie très clairement à quoi sert le financement des partis politiques. Il précise en guise de rappel que ces financements servent à la formation des militants, à la formation à la citoyenneté, à l’animation de la vie politique, à l’administration des partis politiques, et pour participer aux élections.

Le numéro 1 des démocrates déplore que par des manœuvres d’exclusion, seuls les partis politiques du chef de l’Etat qui ont été autorisés à participer aux élections législatives de 2019 bénéficient de ces financements alors qu’il y a des élections en vue pour tous les partis politiques.

« La charte n’a pas dit de donner le financement aux partis du chef de l’Etat qui par une ruse ont été les seuls autorisés à participer aux législatives de 2019 et aux élections de 2020« , a indiqué Eric Houndété qui estime que disposer d’élus pour bénéficier du financement public ne suffit pas car ces financements sont destinées à au moins cinq fonctions.

Les conditions pour bénéficier du financement …

Au Bénin, les partis politiques qui peuvent bénéficier du financement public sont, selon l’article 6 de la loi 2019-44, les partis qui remplissent les conditions ci-après :

  • avoir un siège national et des bureaux départementaux tous installés dans des locaux exclusivement réservés aux activités du partis et distincts d’un domicile ou d’un bureau privé,
  • justifier la tenue régulière des instances statutaires du parti, justifier les ressources et leur utilisation.

Le montant total annuel du financement public alloué aux partis politiques est fixé par la loi de finances (Article 7) et c’est la Céna qui a la charge de sa répartition (Article 8).

En outre, il est précisé dans le texte que ce montant total annuel est réparti entre les partis en fonction du nombre de leurs députés et de leurs élus communaux à raison de 60% au prorata des élus communaux et 40% au prorata des députés (Article 9).

La répartition tient compte du nombre de députés et d’élus communaux issus des résultats des dernières élections législatives et communales (Article 10). Or au regard des résultats des dernières élections législatives et communales, seules trois formations sont représentées au sein du Parlement et des Conseils communaux. Il s’agit de l’UP, du BR et de la FCBE.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P