News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Drôle de vision….

---Publicité---

John Robert Meyer, économiste américain chevronné, inspirateur et concepteur de la branche de l’économie des transports avait dit que le transport transporte le développement et qu’il n’est point de développement sans le transport. Ceux qui prônent le développement au Bénin en ont tout une autre idée, pour eux le transport l’enlaidit et le retarde en quelque sorte.

C’est ce qui transparaît en tout cas dans la décision d’arrêter aux portes de Cotonou les bus de transport en commun de fortune qui rallient commerçants, clients et marchandises au grand marché sous régional de Dantokpa sous prétexte qu’ils gênent la circulation et handicapent la mobilité dans le centre-ville. Une décision qui tombe de sens comme elle tombe sur la tête.

En un mot on arrête la mobilité productive pour promouvoir et rendre plus efficace la mobilité non productive. C’est à croire que la priorité dans une politique publique c’est le vernis urbaniste.
Espérant que cette décision sera rapportée, sinon ses conséquences en terme d’inflation au niveau du microcosme économique du marché de Dantokpa et du ralentissement de l’activité économique en général seront énormes.

En effet, quand la commerçante qui quitte Porto-Novo et ses encablures ou Calavi et sa banlieue doit arrêter une première course aux portes de Dantokpa pour reprendre une seconde avec le zémidjan ou autres avant de rallier le marché, elle a indubitablement à sa charge une augmentation de dépenses de transport qu’elle va intégrer au coût de revenu de la marchandise proposée à la vente au marché avec pour conséquence commerciale la répercussion du surcoût sur le prix de la marchandise et ainsi de suite reviendra-t-il au dernier consommateur de supporter à la saignée de sa poche le surcoût engendré par l’ubuesque décision.

Pire que l’inflation, le ralentissement de l’activité en elle-même est à craindre. Combien ne seront-elles pas à déposer paniers parce qu’il deviendrait compliqué et onéreux le déplacement sur le marché ? Combien de transporteurs n’arrêteront-ils pas parce que obstructions et tracasseries deviendraient-elles trop ?

Au moment où le Ghana saute les postes de payage au motif qu’ils ralentissent l’activité économique en ralantissant le transport des personnes et des biens, le Bénin lui arrête le transport des biens et des personnes au motif qu’il ralentit…la mobilité urbaine. Drôle de vision !

Constant Sinzogan

---Publicité---

2 commentaires
  1. EFELDÉ dit

    Du jamais vu. Ça, c’est sûrement une fort mauvaise idée du préfet du littoral.
    C’est des dérives qui arrivent quand le pouvoir agit sans contre pouvoir.
    Après la rage de l’injection expérimentale anti-covid abusivement appelée vaccin, voici le blocage de l’économie au profit de la déambulation piétonnière.
    C’est dommage, ce gouvernement avait si bien commencé.
    Attendre pour voir les conséquences.

  2. EFELDÉ dit

    Du jamais vu !
    Et ça, c’est assurément une fort mauvaise idée du préfet du Littoral ou du gouvernement.
    C’est ce qui arrive quand un pouvoir agit sans contre pouvoir.
    Après la rage de l’injection expérimentale anti-covid abusivement appelée VACCIN, voici le blocage de l’économie au profit de la déambulation piétonnière.
    C’est bien dommage, cette équipe avait pourtant bien commencé.
    Attendre pour voir, comme dirait la reine Elizabeth.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.