Moov Africa Start up challenge

Crise Ukrainienne: outre la Russie, les occidentaux devront faire face à la Chine

MondeMonde – SécuritéCrise Ukrainienne: outre la Russie, les occidentaux devront faire face à la Chine

La Chine a apporté son soutien à la Russie alors que les tensions entre Moscou et l’OTAN à propos de l’Ukraine, continuent de secouer l’actualité géopolitique mondiale. Pour Pékin, les revendications de la Russie sont légitimes et fondées.

Lors d’une rencontre entre Vladimir Poutine  et Xi Jinping à Pékin, les deux superpuissances ont fait une déclaration conjointe sur la situation avec l’OTAN. La Chine a assuré qu’elle, tout comme la Russie, s’oppose « à tout élargissement futur de l’OTAN». Elle dénonce avec Moscou, «l’influence négative pour la paix et la stabilité dans la région de la stratégie indo-pacifique des Etats-Unis».

«Les parties s’opposent appellent l’Alliance atlantique à abandonner les approches idéologisées de l’époque de la guerre froide, à respecter la souveraineté, la sécurité et les intérêts des autres pays, ainsi que la diversité de leurs modes civilisationnels, culturels et historiques, et à avoir une attitude objective et équitable envers le développement pacifique des autres Etats », indique la déclaration.

« Les parties s’opposent à la constitution de blocs fermés et de camps opposés dans la région Asie-Pacifique et restent très vigilantes quant à l’impact négatif de la stratégie indo-pacifique américaine sur la paix et la stabilité dans cette région», explique le texte. La position de la Chine n’est pas nouvelle à propos de cette situation. Le 27 janvier dernier, Pékin déclarait que «les préoccupations raisonnables de la Russie en matière de sécurité doivent être prises au sérieux et recevoir une solution».

Dans un contexte de vives tensions entre Occident et Russie autour de l’Ukraine, Moscou a exprimé ces dernières semaines ses préoccupations en matière sécuritaire. Partant, les autorités russes ont remis mi-décembre à Washington et à l’OTAN des propositions de traité, dont un des points centraux est un engagement de l’Alliance atlantique à ne pas s’étendre davantage vers l’est – Moscou voyant une telle progression à ses portes comme une menace pour sa sécurité.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P