News et Infos du Bénin, d'Afrique et dans Monde

Burkina Faso: 300 personnes disparues au premier semestre (CICR)

---Publicité---

Dans un communiqué lundi, la délégation locale du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a indiqué que 300 personnes sont portées disparues au Burkina Faso. Selon la délégation, l’insécurité, les catastrophes naturelles, les migrations sont, entre autres, les causes de ces disparitions.

« Nous avons ouvert des nouveaux cas de demandes de recherche concernant 104 personnes (…) en 2019, 407 pour l’année 2020 et, pour le premier semestre de 2021, nous avons déjà été approchés par des familles concernant 300 personnes portées disparues », a-t-elle indiqué dans un communiqué. Le CICR et ses Sociétés nationales « recensent actuellement 48.000 personnes portées disparues en Afrique », a ajouté l’institution qui souligne que ce chiffre ne représente qu’une « fraction du nombre réel de disparitions et de l’immense crise humanitaire à laquelle nous faisons face ».

A lire aussi: Terrorisme et stratégie de défense nationale: le Burkina Faso s’embrouille

Selon le CICR plusieurs raisons justifient ces disparitions dont l’insécurité, les catastrophes naturelles et les migrations. En Juin, plus d’un milliers de burkinabé ont fui vers les pays environnant, en raison de l’insécurité qui menace leur communauté. Les terroristes qui opèrent dans le pays, tiennent le contrôle de plusieurs régions et ne cessent de multiplier des attaques meurtrières. Dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest, l’opposition dénonce couramment l’incapacité du gouvernement à assurer la sécurité des burkinabé.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.