Vente illicite d’engrais subventionnés: 67 fraudeurs arrêtés par la police

BeninBénin – SociétéVente illicite d'engrais subventionnés: 67 fraudeurs arrêtés par la police

Conformément aux directives du gouvernement, la police républicaine mène une lutte farouche contre la vente frauduleuse au profit des pays voisins, des engrais et intrants devant servir à la production locale.

Selon un point de presse conjoint mené hier lundi 23 Mai 2022 par le ministre de l’agriculture et de la pêche et le Directeur général de la police républicaine Soumaïla Yaya, plusieurs camions chargés d’intrants et d’engrais agricoles subventionnés ont été déjà arrêtés par la police Républicaine.

Selon les chiffres communiqués par le gouvernement au cours de ce point de presse, environs 400 tonnes d’intrants et d’engrais convoyés en directions des pays limitrophes du Bénin ont été déjà saisis par la police Républicaine en l’espace de trois semaines. De même, la police a déjà mis la main sur 67 personnes, comme des fraudeurs potentiels de cette vente illicite.

Le ministre Gaston Dossouhoui au cours du point de presse, a dénoncé cet état de chose qui constitue une menace pour l’économie du pays. A le croire en effet, « c’est l’économie du pays que quelques vils individus cherchent à saboter. En l’espace d’un mois seulement, près de 400 tonnes d’engrais et intrants sont en instance de départ. Combien a pu partir par des voies déguisées ? C’est Dieu seul qui sait. Avant qu’on ne fixe les prix des engrais, certains ont déjà commencé par trafiquer à la faveur de passage de tel magasin à tel autre, et les engrais sont entreposés dans les villes frontières et n’attendent qu’à être sortis », a déploré l’autorité.

Selon le ministre Gaston Dossouhoui, c’est pour éviter la pénurie alimentaire que l’Etat a pris toutes les dispositions pour rendre disponibles intrants et engrais agricoles pour la production locale. Si le Bénin pouvait judicieusement exploiter ces intrants, précise le ministre, c’est le pays qui gagnerait en notoriété et en sécurité car la première sécurité, indique-t-il, c’est la sécurité du ventre.

Le patron de la police Républicaine menaçante…

Le directeur général de la police Républicaine, présent à ce point de presse est revenu sur l’interdiction de la vente des intrants agricoles de même que les engrais.

Il a une nouvelle fois, mis en garde ceux qui seront tentés de contourner les interdictions gouvernementales en vendant ces intrants dans les pays voisins. Tout fraudeur pris par la police subira, prévient Soumaïla Yaya, la rigueur de la loi.

« La Police Républicaine veille, l’État veille. Les contrevenants subiront la rigueur de la loi. Les agents civils et les forces de l’ordre ne doivent en aucune manière s’introduire dans cette manœuvre frauduleuse. Je reprécise, tous les agents civils, militaires et lorsque je parle de militaires y compris les policiers, les douaniers, tous les éléments de force de l’ordre ne sont pas autorisés à s’impliquer à cette manœuvre frauduleuse« , a prévenu le DGPR.

Points des saisis des intrants en 3 semaines

  • 8 mai 2022 à Porga : 40 sacs de 50kg d’engrais dans 2 tricycles– 16 mai 2022 : 45,950 Tonnes d’engrais NPK à  Malanville,
  • 18 et 20 mai 2022 à Datori : 3T d’insecticides en provenance du Togo,
  • 18 mai 2022 à Ouaké : 60,4 Tonnes d’engrais maïs  Sodéco, détenus par un malien,
  • 19 mai 2022 à Malanville :  1,250 Tonnes de NPK dans un véhicule à Immatriculation nigériane,
  • 20 mai 2022 à Madékali :  57 sacs de 50kg d’engrais,
  • 21 mai 2022 à Djougou : 50 Tonnes d’engrais SODECO dans des camions à Immatriculation malienne,
  • 22 mai 2022 à Malanville dans la zone de Bodjékali :  40 Tonnes d’engrais

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P