« Tout citoyen peut porter l’UPR devant n’importe quel tribunal pour en constater l’illégalité », NDSS

BeninBénin – Politique"Tout citoyen peut porter l'UPR devant n’importe quel tribunal pour en constater l’illégalité", NDSS

Le dimanche 21 Août 2022, un nouveau parti politique dénommé union progressiste le renouveau (UPR) a vu le jour sous les cendres de l’UP et du PRD. Le nouveau parti politique selon Nourou Dine Saka Saley serait illégal au regard de ses attributs.

L’ancien conseiller technique du ministre Abdoulaye Bio Tchané, Nourou Dine Saka Saley s’est intéressé à la création du parti union progressiste le renouveau. Pour l’opposant au régime de la rupture, à voir de près, la création de cette formation politique est illégale.

« Quand vous regardez le logo ou la dénomination, est ce que ça ne rappelle pas quelque chose qui a déjà existé ? Le logo rappelle quelque chose qui a déjà existé. Est-ce que nous sommes face à un détournement de la loi, à une alliance bien qu’interdite par le code électoral« , s’est demandé ce membre fondateur du parti « Les Démocrates ».

Le juriste Nourou Dine Saka Saley a rappelé que les démocrates ont rencontré des difficultés au ministère de l’intérieur et de la sécurité publique lors du processus d’enregistrement pour une question d’interprétation de leur logo.

Dans son développement, Nourou Dine Saka Saley a établi un lien entre la remise de chèques aux partis politiques représentatifs par la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) qui est intervenue quelques jours plutôt et le congrès tenu le dimanche 21 août à Porto-Novo.

L’opposant au régime de la rupture fait remarquer qu’avant la fusion, le parti union progressiste a reçu son chèque en qualité de parti éligible alors que le PRD n’a rien reçu puisqu’il n’était pas éligible.

« Des chèques ont été distribués avant le projet d’union entre ces deux partis. Un des partis qui va convoler en juste noce a reçu un chèque… la question que je me pose, puisque l’autre parti n’en avait pas le droit, est ce que le timing du paiement de ces chèques a été précipité de manière à ce que le parti qui va convoler en juste noce bénéficie de ce financement public avant de convoler en juste noce ? », s’interroge l’acteur politique.

Pour Nourou Dine Saka Saley, la suspicion est assez forte qu’il s’agit là d’un détournement de la loi sur le financement des partis pour donner le bénéfice d’un financement à un parti qui n’en avait pas droit.

Le juriste Nourou Dine Saka Saley, dans son analyse en conclut à la violation de la loi sur le financement des partis politique et à l’illégalité de la nouvelle formation mise sur les fonts baptismaux le dimanche dernier.

« Face à cela, tout citoyen béninois soucieux d’égalité et d’équité devrait porter cette union devant n’importe quel tribunal pour en constater l’illégalité et la violation non seulement de l’article 15 de la loi sur les partis politiques et la loi sur le financement public de partis politiques« , conclut-il.

Voir aussi la sélection de la rédaction

2 Commentaires

  1. Pour moi c’est du dilatoire de la part de Nourou Dine Saka, puisque les deux premiers responsables de l’UP et du PRD sont tous des hommes de droit et pas de moindre.

  2. Si nous devons fonder nos avis sur la base systématique de suspicions, alors…..
    L’attribution des cheques au moment de leur délivrance, était elle conforme à la loi, oui ou non ?

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

%d blogueurs aiment cette page :
P