Tension diplomatique entre le Rwanda et la RDC: l’Angola entame une mission de bons offices

AfriqueAfrique – DiplomatieTension diplomatique entre le Rwanda et la RDC: l'Angola entame une mission de bons offices

L’Angola s’est engagé à résoudre la crise diplomatique qui pourrit l’atmosphère des relations bilatérales entre ses pays voisins, à savoir: la RDC et le Rwanda. Le président João Lourenço organisera incessamment à Luanda, un sommet auquel seront conviés ses homologues de la RDC et du Rwanda.

Pour ceux qui suivent de près l’actualité diplomatique des pays d’Afrique de l’Est, c’est un secret de polichinelle. Le Rwanda et la RDC passent un sale temps au plan diplomatique. Le torchon brûle entre les deux pays voisins au point de susciter l’inquiétude à l’international.

En début de semaine, le président Sénégalais et président en exercice de l’Union Africaine Macky Sall, a exprimé sa profonde préoccupation et a appelé au calme et au dialogue afin de trouver une issue pacifique au différend qui oppose le Rwanda et la RDC.

« Je suis gravement préoccupé par la montée de la tension entre le Rwanda et la RDC. J’appelle les deux pays au calme et au dialogue pour la résolution pacifique de la crise avec le soutien des mécanismes régionaux et de l’Union Africaine« , a tweeté le patron de l’UA .

Cependant, la situation reste tendue notamment avec les accusations de la RDC qui ne marche pas ses mots, affirmant que le Rwanda soutient militairement les rebelles du M23 qui sont en affrontement avec l’armée de la RDC dans l’est du pays. Kinshasa a aussi pris « des mesures conservatoires » contre Kigali, dont la suspension des vols de Rwandais sur son territoire et la convocation de l’ambassadeur du Rwanda. Mais ce n’est pas tout. Dimanche, elle a annoncé avoir capturé deux soldats rwandais à l’Est du pays, zone où, les forces congolaises affrontent les rebelles du M23.

Dans l’ensemble, le Rwanda, comme toujours, rejette les accusations de son voisin et se montre très irrité. Face à cette situation diplomatique nuisible à la sous-région, l’Angola a entamé une mission diplomatique avant que la flamme des tensions devienne inébranlable. Et cette démarche donne déjà des fruits assez prometteurs.

La RDC va libérer deux soldats rwandais

A la demande de João Lourenço, président en exercice de la conférence internationale sur la région des grands lacs, le président de la RDC, Félix Tshisekedi, s’est rendu en Angola. L’entretien dont l’objectif est de calmer les nerfs de l’ex-patron de l’Union Africaine, a débouché sur des avancées fulgurantes.

En effet, le chef de Kinshasa a, selon Luanda, accepté la libération de deux soldats rwandais détenus, dans un contexte de montée des tensions entre Kinshasa et Kigali.

Soulignons que l’intervention du chef de l’État angolais répond au mandat qu’il a reçu lors du récent sommet de l’union africaine à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale. João Lourenço s’est aussi entretenu par visioconférence avec Paul Kagamé.

Chose importante à retenir, un sommet aura lieu prochainement à Luanda, à l’invitation du président João Lourenço, auquel participeront les chefs d’État de la RDC et du Rwanda. L’objectif de ce sommet annoncé, est de régler les divergences qui persistent entre le Rwanda et la RDC et travailler à consolider la paix entre les deux pays.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P