« S’ils veulent le développement de ce pays, qu’ils viennent qu’on s’entende », Iréné Agossa aux démocrates

BeninBénin – Politique"S’ils veulent le développement de ce pays, qu’ils viennent qu’on s’entende", Iréné Agossa aux démocrates

Aller aux élections législatives de façon isolée est suicidaire pour l’opposition dans son entièreté. Le président du parti Restaurer La Confiance (RLC), Iréné Agossa l’a encore rappelé cette semaine sur la chaine privée E-Télé.

A quelques mois des élections législatives, les deux grands blocs politiques de la mouvance se renforcent par de multiples adhésions. Dans le rang de l’opposition, la démarche est contraire malgré l’appel incessant de Iréné Agossa à l’union des forces au sein de l’opposition.

Invité cette semaine sur la chaîne de télévision privée E-Télé Bénin, le président du parti  Restaurer la confiance, Iréné Agossa n’a pas varié de position. L’opposant reste convaincu qu’il y a des avantages certains pour l’opposition d’unir sa force. La déclaration Iréné Agossa vient en réponse aux déclarations du président des démocrates, Eric Houndété qui estime qu’il serait suicidaire pour l’opposition d’entrer dans la dynamique de mis en commun.

« S’ils veulent le développement de ce pays, qu’ils viennent qu’on s’entende… »

Si le président du parti Restaurer La Confiance, Iréné Agossa, l’un des ardents défenseurs de la thèse de l’union de l’opposition pense que c’est la voie pour remporter les législatives de 2023, Eric Houndété craint que l’opposition se laisse prendre au piège au ministère de l’intérieur en s’engageant sur cette piste.

Une position qui n’est pas partagée par Iréné Agossa qui pense que l’opposition doit se retrouver pour définir la même stratégie afin de répondre aux aspirations du peuple qui souhaite les voir ensemble.

« S’ils veulent le développement de ce pays, qu’ils viennent qu’on s’entende« , a martelé le président Iréné Agossa sur la chaine de télévision privée E-Télé.

Même si « Les Démocrates » en viennent à l’idée, précise-t-il d’avoir tout le peuple à leur côté, ils devraient être en mesure de disposer des capacités de réaction face au Pouvoir, au cas où ce dernier ne ferait pas preuve de justice et d’équité dans la proclamation des résultats. D’où la nécessité de s’unir, insiste Iréné Agossa.

Il les exhorte à dépasser le conflit Talon-Yayi et faire preuve d’humilité pour faire face à l’enjeu des législatives. « Nous n’avons rien contre Les Démocrates aujourd’hui. S’ils ont quelque chose contre nous, qu’ils viennent le dire. En politique quand vous êtes plus grand, c’est vous qui devez être humble pour permettre que tout le monde soit autour de vous. Si vous ne le faites pas, vous cessez d’être grand« , a indiqué Iréné Agossa.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P