Sénégal: Ousmane Sonko annonce sa candidature à la présidentielle de 2024

AfriqueAfrique – PolitiqueSénégal: Ousmane Sonko annonce sa candidature à la présidentielle de 2024

Sans surprise, l’opposant Sénégalais Ousmane Sonko sera candidat pour la prochaine élection présidentielle. L’actuel maire de Ziguinchor entend mettre fin au régime de Macky Sall et redorer le blason du pays.

Pour ceux qui suivent de près, l’actualité politique sénégalaise, l’annonce de sa candidature à la présidentielle de 2024, faite, jeudi 18 août 2022, par l’opposant Ousmane Sonko, n’est qu’une suite logique de ses précédentes actions. Terminé 3ème au dernier scrutin présidentiel, le patron de Pastef Les Patriotes n’a jamais caché ses ambitions pour succéder à son adversaire Macky Sall dont le second mandat prendra fin en 2024.

« Je peux confirmer aujourd’hui que je serai candidat à l’élection présidentielle de 2024. Ce que je dis ne surprend personne au Sénégal, c’est vrai. J’annonce également que si d’autres membres de Pastef veulent se présenter à la présidentielle, ils en ont le droit, car, il y a des chartes. S’il y en a, nous ferons donc des primaires pour choisir qui va représenter notre parti. En tout cas, je confirme que je suis candidat en 2024 », a déclaré Ousmane Sonko lors de sa conférence de presse, jeudi.

« Depuis la présidentielle de 2019, je suis le seul membre de l’opposition qui est resté sur ma position. Les autres ont rejoint Macky Sall… Depuis lors, les choses ont bougé. Ceux qui étaient avec nous lors de la campagne savent que les Sénégalais nous aiment. Nous allons parler avec eux, avec les militants et les sympathisants pour leur donner des orientations ».

Ousmane Sonko

Plusieurs fois accusés à tort et à travers, Ousmane Sonko s’en est sorti indemne. Sa cote de popularité s’est d’ailleurs augmentée considérablement avec l’affaire de viols et de menaces de morts impliquant une masseuse professionnelle du nom de Adjir Sarr. Pour l’opposant et ses militants, il s’agit d’un complot ourdi par le président Macky Sall pour l’écarter de la course présidentielle.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P