AccueilA la UneProcès de la sextape: le jugement mis en délibéré au 24 novembre

Procès de la sextape: le jugement mis en délibéré au 24 novembre

Démarré mercredi, le procès de l’ »affaire de la sextape » de Mathieu Valbuena s’est achevé ce vendredi au tribunal correctionnel de Versailles avec notamment la plaidoirie des avocats de Valbuena et de Karim Bénzema. Le jugement est mis en délibéré au 24 novembre prochain.

Karim Benzema et ses co-accusés seront fixés dans un mois. Le jugement de l' »affaire de la sextape » de Mathieu Valbuena est mis en délibéré au 24 novembre après trois jours d’audience au tribunal correctionnel de Versailles à Paris en France. L’attaquant du Real Madrid est accusé de tentative de chantage à la sextape contre son ancien coéquipier de l’équipe de France et ses quatre co-accusés dans le rôle des maîtres-chanteurs.

Le procès a en effet démarré mercredi avec la plaidoirie de Mathieu Valbuena qui a assisté en personne au procès. Convoqué à la barre, le milieu de terrain de l’Olympiakos avait été prévenu qu’une sextape le concernant voyageait d’un smartphone à un autre chez les joueurs de l’équipe de France.

« Je me suis senti en danger et mon réflexe a été de porter plainte », a-t-l confié, ajoutant avoir craint pour sa carrière. « Le foot c’est ma vie. Je savais que si cette vidéo sortait ça allait être compliqué avec l’équipe de France », a-t-il ajouté avant de préciser n’avoir jamais songé à donner de l’argent pour empêcher cette vidéo de sortir.

Une version corroborée en partie par l’un des accusés, Mustapha Zouaoui qui a déclaré que la vidéo avait déjà beaucoup circulé  chez les Bleus. « J’ai vu la vidéo, on en a rigolé. Je l’ai un peu transmise à tout le monde, il n’y a pas que Karim Benzema. Djibril Cissé était dedans. Enormément de joueurs de l’équipe de France ont vu la vidéo. Il n’y a pas eu de chantage, on n’a pas demandé d’argent », a-t-il expliqué au micro de BFM TV.

Jeudi, c’était notamment au tour du ministère du public qui a réclamé de lourdes sanctions contre les accusés. Le parquet avait en effet requis une peine de 10 mois de prison avec sursis et une amende de 75 000 euros d’amende contre le joueur madrilène.

Pour ses quatre autres co-accusés, le substitut du procureur a réclamé des peines allant de 18 mois à quatre ans de prison ferme. Le ministère public réclame en effet 4 ans de prison ferme et 15.000 euros d’amende contre Mustapha Zouaoui, considéré comme l’instigateur de cette affaire. Pour celui qui « sans lui, la vidéo n’existe pas, Axel Angot, 18 mois de prison ferme et 15.000 euros d’amende. Au vu de son casier judiciaire vierge, le ministère public réclame 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende pour Houass. Et pour Karim Zenati, le parquet requiert deux ans de prison ferme.

Une affaire qui date de 2005

Avec 5 amis d’enfance dont Djibril Cissé, qui a bénéficié d’un non-lieu, Karim Benzema était accusé de chantage à la sextape, vis-à-vis de son ancien coéquipier en Equipe de France, Mathieu Valbuena. Ce dernier avait alors porté plainte contre son ancien partenaire chez les Bleus. Le numéro 9 de la Casa Blanca avait alors été mis en examen ainsi que ses complices.

Après avoir passé de juges en juges, le dossier a finalement atterri dans les mains de la juge d’instruction, Anne Duval, qui a opté pour son renvoi devant le tribunal correctionnel de Versailles. Karim Benzema va donc recevoir un procès comme l’avait demandé le parquet de Versailles

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Mercato: la décision du PSG au sujet de Cristiano Ronaldo

Annoncé sur le départ de Manchester United, Cristiano Ronaldo n'ira pas...

CEDEAO: un énième sommet décisif pour le Mali, le Burkina et la Guinée

Les dirigeants des pays membres de la Communauté Economique des Etats...

Kouassi Marlene- Kany sacrée Miss Côte d’Ivoire 2022

Kouassi Marlene- Kany est sacrée Miss Côte d'Ivoire 2022 à l'issue...

Éventuelle intervention de l’Otan au Mali: l’ambassadeur d’Espagne convoqué par Bamako

L'ambassadeur d'Espagne a été convoqué vendredi par le gouvernement malien après...
P