Moov Africa Start up challenge

Minusma: le Bénin justifie le retrait annoncé de ses soldats engagés au Mali

AfriqueAfrique – SécuritéMinusma: le Bénin justifie le retrait annoncé de ses soldats engagés au Mali

D’ici novembre 2023, le Bénin va rapatrier ses troupes engagées au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Le ministre des affaires étrangères et de la coopération a donné les raisons de cette décision sur l’émission spéciale « Le gouvernement en action ».

C’est désormais officiel. Le Bénin a bel et bien décidé de rapatrier ses policiers et militaires engagés au Mali. Selon le ministre Aurélien Agbénonci, le Bénin a besoin actuellement de toutes ses forces pour mieux protéger sa population.

Nous avons besoin de plus d’hommes pour assurer notre sécurité. Nous avons besoin de toutes nos forces. Lorsque vous êtes éprouvé vous-même, vous ne pouvez pas de manière responsable laisser vos forces en aide ailleurs. C’est ce qui explique la décision qui a été prise.

Aurélien Agbénonci

Le ministre précise que cette décision du Bénin n’est nullement liée aux embrouilles entre la France et le Mali. « La décision du Bénin de rapatrier l’unité de police et la compagnie mécanisée qui se trouvent au Mali n’a rien à avoir avec la question du Barkhane. Nos troupes sont sous le commandement onusien. Cela n’a rien à avoir avec les difficultés entre le Mali et la France », a-t-il martelé.

Il faut souligner que l’opération de rapatriement se fera en deux phases. Il s’agira dans un premier temps de retirer d’ici novembre 2022, 140 hommes d’une base de la police à Kidal. Dans une deuxième phase, 250 militaires membres d’un régiment de l’infanterie à Sénou (périphérie de Bamako), vont rejoindre leur pays le Bénin en novembre 2023.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P