Mali: quoi retenir de la visite à Moscou du ministre Abdoulaye Diop

AfriqueAfrique – DiplomatieMali: quoi retenir de la visite à Moscou du ministre Abdoulaye Diop

Moscou et Bamako sont mutuellement enclins à développer des relations bilatérales et ont esquissé les moyens de renforcer la coopération dans différents domaines. C’est ce qu’a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’un point de presse à la suite des négociations avec son homologue malien Abdoulaye Diop.

« Nous avons une attitude mutuelle pour renforcer davantage les liens russo-maliens traditionnellement amicaux, qui ne sont pas soumis aux perturbations de toute conjoncture internationale. Et aujourd’hui, nous avons marqué des moyens concrets de renforcer la coopération dans de nombreux domaines à la suite de la visite dans notre capitale du ministre des Affaires étrangères du Mali », a indiqué le chef de la diplomatie russe.

Selon M. Lavrov, les parties ont également évoqué en détail le développement des relations économiques entre les pays. « Nous avons, selon les estimations mutuelles, le chiffre d’affaires, malgré une assez bonne hausse au cours des trois dernières années, qui ne correspond pas au potentiel disponible, si on prend les chiffres absolus », a-t-il fait savoir.

À cet égard, les ministres ont convenu de promouvoir le développement de la coopération entre la Russie et le Mali dans différents domaines. « Nous avons convenu de promouvoir le développement de la coopération pratique dans des domaines prometteurs tels que le développement des ressources minérales, l’exploration géologique, l’énergie, les infrastructures, l’agriculture, la technologie Internet », a poursuivi M. Lavrov. « Notamment, une attention a été accordée aux aspects pratiques de la logistique des livraisons de Russie aux Maliens si nécessaires dans le cadre des sanctions illégales occidentales sur le blé, les engrais minéraux et les produits pétroliers ».

En outre, MM. Lavrov et Diop ont souligné la bonne dynamique des relations militaires et militaro-techniques, ainsi que l’interaction positive dans le domaine humanitaire, « y compris la préparation des Maliens dans les universités russes pour un large ensemble de spécialités ». « Nous avons remercié nos amis maliens pour les informations détaillées sur la situation actuelle dans leur pays, les mesures prises par les dirigeants maliens pour parvenir à la stabilité interne et créer des conditions durables pour la tenue d’élections libres et démocratiques en temps voulu », a conclu le diplomate russe.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P