Les USA se sont servis des tensions avec la Russie pour vendre de l’énergie sale aux européens, Dmitri Medvedev

MondeMonde – EconomieLes USA se sont servis des tensions avec la Russie pour vendre de l’énergie sale aux européens, Dmitri Medvedev

Alors que les tensions se sont accrues entre la Russie et les Etats-Unis, l’ancien président russe Dmitri Medvedev, a déclaré lundi que Washington utilisait la guerre en Ukraine comme excuse pour accéder au marché européen de l’énergie et expédier du pétrole de schiste vers le continent.

Selon le vice-président du Conseil de sécurité russe, Dmitri Medvedev, cité par l’agence de presse TASS, les pays d’Europe ont abandonné leurs valeurs environnementales et adopté la nouvelle énergie sale. Cette déclaration intervient alors que l’Union européenne a décidé de réduire sa dépendance de l’énergie russe en s’approvisionnant en partie auprès des Etats-Unis.

Medvedev a noté que Washington se battait depuis longtemps pour le marché européen de l’énergie et était prêt à y « mordre les dents ». Cependant, ces dernières années, cela a été considérablement entravé par le programme d’énergie propre en Europe et la rhétorique explosive qui l’entoure, a ajouté Medvedev.

« Il est maintenant temps pour l’Amérique de changer les choses et de gagner de l’argent réel sous prétexte d’unir ses forces pour combattre le  » régime sanglant  » en Russie en fournissant au Vieux Monde le pétrole et le gaz les plus sales du monde », a-t-il déclaré. « Qui s’intéresse encore aux objectifs de réchauffement climatique et de développement durable proclamés par l’ONU ? », s’est interrogé Medvedev.

Le haut responsable russe a ajouté que l’Europe, qui rejette les ressources énergétiques russes, devra renoncer à ses idéaux verts. « C’est incroyable comme, sans réfléchir une seconde, les Européens ont craché sur toutes leurs ‘valeurs inébranlables’ des dernières décennies, tous les ‘défis et menaces mondiaux’ et se sont précipités vers leur bonheur : une nouvelle énergie sale », a-t-il déclaré.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P