« Le combat doit continuer », lettre ouverte de Fred Houénou aux dirigeants du BR

News - InfosPolitique"Le combat doit continuer", lettre ouverte de Fred Houénou aux dirigeants du BR

Les élections législatives de 2023 sont à présent terminées, il faut se concentrer sur les défis à venir, c’est le sens de la lettre ouverte adressée par Fred Adriano Houénnou aux dirigeants du parti Bloc Républicain (BR).

Chers amis, le 11septembre 2022, dans mon discours d’adhésion à votre grande famille politique, je disais que j’étais venu me battre à vos côtés pour cette grande idée du Bénin que vous portez. J’avais exprès parlé de bataille sans en expliquer le sens profond, parce que déjà, je pensais que l’heure viendrait où les raisons de cette bataille seraient bien évidentes. Ainsi s’exprimait Fred Houénou dans une lettre ouverte adressée aux dirigeants du parti Bloc Républicain.

Après avoir tourné la page des élections législatives où toutes les énergies étaient vers la neuvième législature, l’ex président du Rassemblement pour une Alternative Progressiste (Rap) a invité ses camarades politiques à renouer avec le combat mené jusque-là par les leaders du Bloc Républicain aux côtés du chef de l’Etat.

« Nous nous battons justement pour permettre au Bénin de résister à une compétition internationale doublée d’une crise financière et sécuritaire. Nous nous battons pour que l’élan réformiste impulsé depuis 2016 par le président Patrice Talon ne soit pas une parenthèse de l’histoire mais soit bien le socle d’une transformation durable de la société béninoise« , a indiqué Fred Houénou dans sa lettre.

Pour Fred Houénou, le parti dont il est désormais un militant déterminé est entré au lendemain de ces législatives dans une longue ligne droite qui va nous mener jusqu’aux rendez-vous démocratiques de 2026. « Ces rendez-vous il faudra les aborder avec sang-froid et méthode. Le sang-froid nous commande de faire de la triennale 2023, 2024, 2025, une période utile pour le Bénin et non une période de fébrilité préélectorale parce que rien n’est plus délétère que de gouverner en regardant dans le rétroviseur et la crainte au cœur« , fait-il savoir.

Selon Fred Houénou, pour continuer la lutte pour le développement du Bénin aux côtés du président de la République, « nous avons besoin d’être plus soudés que jamais, les intérêts individuels doivent s’effacer devant l’intérêt général et devant les nécessités nationales. Cela ne signifie pas qu’il faille étouffer nos énergies, nos convictions, nos propositions. Le BR doit être vivant, le BR doit être conquérant. Oui il nous faut confronter nos analyses, débattre, proposer, agir dans un cadre interne bien défini », suggère-t-il.

Fred Houénou tacle l’opposition béninoise…

Après les mots de motivation à l’endroit des dirigeants de sa nouvelle formation politique, l’ancien président du FRAD a taclé l’opposition béninoise dont les législatives ont permis de révéler les lacunes.

« Mes chers amis, en vérité, ces élections législatives ont finalement été révélatrices de l’état de l’opinion et de l’état de l’opposition. Révélatrices de son manque de courage, révélatrices de ses ambiguïtés idéologiques. Trente ans après la chute du mur de Berlin et notre conférence nationale il est inquiétant de constater qu’une partie de notre peuple aidée par une classe politique rétrograde en appelle encore à la manne qui doit descendre du ciel« , se désole Fred Houénou.

Selon lui, le grand écart la mouvance et l’opposition c’est justement leur incapacité (l(opposition) à trancher les grandes questions de notre temps avec détermination et avec clarté. « Nous les avons tous écouté et nous n’avons noté aucune analyse sérieuse de l’évolution de l’économie mondiale, aucune prise en compte de l’essor des pays émergents, aucune conséquence n’est tirée de ces grandes mutations« , indique Fred Houénou faisant allusion aux contenus de la campagne électorale.

…Je n’ignore pas les difficultés qui sont rencontrées par nos compatriotes, a précisé Fred Houénou; « je veux juste dire que nous n’avons pas besoin de l’opposition pour savoir que dans bien des familles c’est difficile et on serre la ceinture, mais je refuse de voir le BR accusé d’avoir délaissé les béninois dans l’épreuve. Nous ne devons pas laisser l’opposition draper son conservatisme dans l’étendard de la justice sociale« , s’insurge-t-il.

Pour finir, il se fait défenseur des couleurs de sa formation politique. « Partout donc où nos couleurs seront en jeu, je m’engagerai à vos côtés, partout où l’opposition se pensera en terrain conquis je m’engagerai, partout où l’élan de la réforme sera bloqué je m’engagerai, partout où l’avenir du Bénin se jouera, je serai encore et toujours avec vous », a-t-il conclu.

Voir aussi la sélection de la rédaction

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

%d blogueurs aiment cette page :
P