« L’actualité entre l’UP et le BR ressemble à la traversée de la méditerranée par des migrants »

BeninBénin – Politique"L'actualité entre l'UP et le BR ressemble à la traversée de la méditerranée par des migrants"

La vague de démission enregistrée ces derniers jours par le parti Bloc Républicain et la mise en garde du parti Union Progressiste contre les démissionnaires paraissent surréaliste au journaliste et écrivain Tiburce Adagbé. Cette actualité est comparable à l’en croire à la traversée de la Méditerranée par des migrants.

L’ancien conseiller technique du président Thomas Boni Yayi s’est intéressé au dernier développement de l’actualité politique entre le parti Bloc Républicain et le parti Union Progressiste. Dans un billet qu’il a voulu à dessein sarcastique, l’ancien journaliste compare cette vague de démission au sein du BR avec l’intention de migrer vers l’UP, à la traversée de la Méditerranée par les migrants.

Si dans son billet le parti Bloc Républicain ressemble au tiers monde où les populations sont fatigués de leurs dirigeants, le parti Union Progressiste est présenté comme l’eldorado qui pose des barrages pour protéger son territoire contre des migrants envahisseurs.

Pour l’écrivain, auteur de la mémoire du Chaudron, « la chose semble surréaliste pour être gravée dans le marbre de l’Histoire du pays ». Surréaliste parce que c’est pour la première fois que dans l’histoire politique du pays, qu’un parti politique dit aussi ouvertement qu’il a suffisamment de militants au point qu’il n’en a point besoin.

« La chose semble suffisamment surréaliste pour être gravée dans le marbre de notre Histoire. Un parti politique repu au point de déployer des gardes-côtes contre les vagues de plus en plus forcenées de migrants clandestins« , peint Tiburce Adagbé.

Mais les mises en garde du parti union progressiste contre les démissionnaires du parti Bloc Républicain suffiront-elles à émousser leur ardeur. Tiburce Adagbé n’en est pas très sûr. Il connait la détermination des migrants clandestins malgré les dangers que représente la Méditerranée et le risque de se faire rapatrier dans leur pays.

En effet, selon lui, il faudra encore plus d’effort pour le parti union progressiste pour protéger son territoire contre l’invasion qui s’annonce. « Il en faudra cependant plus pour décourager ceux dont la seule idéologie politique consiste à être en permanence du bon côté de la méditerranée. Crever tristement en pleine traversée ne les découragerait guère« , conclut Tiburce Adagbé.

Il faut rappeler que contre la vague de démission au sein du parti Bloc Républicain, le parti politique union progressiste dans un communiqué s’est insurgé contre ces agissements des « démissionnaires fantaisistes » et leur ferme la porte au nez. Le parti présidé par le professeur Joseph Djogbénou se refuse de recevoir dans ses rangs ces démissionnaires qui selon lui sont dans une « tentative opportuniste ».

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P