AccueilA la Une"La vie n’a jamais été aussi chère et les pauvres aussi nombreux", Anselme Amoussou
Moov Africa Start up challenge

« La vie n’a jamais été aussi chère et les pauvres aussi nombreux », Anselme Amoussou

Sortie réussie pour la confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin) en meeting géant à la bourse du travail le vendredi 18 Février dernier. Dans leurs déclarations, les responsables syndicaux ont dénoncé la cherté de la vie et l’augmentation de la pauvreté.

La Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) entourée de plusieurs autres organisations syndicales a organisé le vendredi dernier à la bourse du travail de Cotonou, un géant meeting de protestation contre la cherté de la vie.

Déjà à 8 heures vendredi dernier, l’enceinte de la bourse du travail grouillait de monde. Les travailleurs sevrés par la régulation des marches de protestations ont accordé un intérêt spécial à ce géant meeting. Cette activité syndicale organisée par la CSA-Bénin et soutenue par plusieurs autres organisations syndicales vise à exiger du gouvernement, la prise de mesures urgentes et adéquates contre la cherté de la vie et le mal-être des populations.

« La vie n’a jamais été aussi chère au Bénin et les pauvres n’ont jamais été aussi nombreux…« , a déploré Anselme Amoussou dans sa déclaration 

Pour le premier responsable de l’organisation initiatrice du géant meeting, le taux de pauvreté a galopé de 33 % en 2016 à plus de 45% en 2021. Le tableau social peint par les organisations syndicales n’est pas du tout reluisant. A les croire, les travailleurs sont confrontés au refus de convention collective dans plusieurs entreprises, les dockers privés de tout droit.

Ils ont également évoqué la situation des enseignants aspirants, le licenciement à la société béninoise d’énergie électrique (SBEE) et le salaire resté impayé au niveau de PAPME finalement liquidé.

« Nous avons tous nos larmes face aux difficultés mais il y en a qui ont des larmes de sang. Et ils sont de plus en plus nombreux« , a martelé Anselme Amoussou

Pour sa part, le secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb), Moudachirou Bachabi a fait savoir que la fiscalité n’a jamais développé un pays, déplorant ainsi l’option du régime. Le responsable syndical de la CGTB a déploré le faible pouvoir d’achat des travailleurs totalement en déphasage avec la multiplication des impôts.

Moudachirou Bachabi sera soutenu par Noël Chadaré qui affirme que la situation est suffocante. Il s’insurge contre l’indifférence du gouvernement face à la souffrance des travailleurs. « Nos salaires ne sont plus des salaires, c’est plutôt des ça à l’air« , déplore le responsable syndical de COSY-Bénin

Pour Apollinaire Affewé, de l’UNSTB, ça va très mal. Et quand ça va mal, précise-t-il, il faut en parler. Le rassemblement vise à transmettre un message au Chef de l’Etat. Ce message, poursuit-il, « c’est que ça ne va pas ».

Il faut rappeler que le vendredi prochain, une autre organisation syndicale a annoncé également un géant meeting de protestation toujours contre la cherté de la vie. Il s’agit en l’occurrence de la CSTB de Kassa Mampo.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

P