AccueilElleBon à SavoirHygiène intime : 07 comportements à éviter de faire subir à votre sexe, chères dames
Moov Africa Start up challenge

Hygiène intime : 07 comportements à éviter de faire subir à votre sexe, chères dames

Garder son vagin en bonne santé est une mission de tous les jours. Les gestes intimes doivent être effectués avec la plus grande minutie pour éviter les démangeaisons ou les problèmes plus sérieux. Cependant, il faut le faire avec précaution. Voici 07 comportements à éviter.

En matière d’hygiène intime, nous avons toutes des progrès à faire. Mais parfois, nous ignorons les gestes à ne pas faire. Car mine de rien, nos habitudes ne sont pas faciles à changer du jour au lendemain. Et ce que l’on croit bon pour la santé de son vagin peut finalement s’avérer malsain… C’est la raison pour laquelle, nous avons relevé pour vous dans cet article, 07 habitudes à laisser tomber.

S’essuyer de l’arrière vers l’avant aux toilettes

Une des choses les plus innées en la matière est de s’essuyer. Pourtant, nombreuses sont celles qui le font de la mauvaise façon. S’essuyer avec du papier WC d’arrière en avant ne ferait que ramener de vilaines bactéries dans votre vagin. Bof bof l’hygiène intime. Faites-le impérativement de l’avant vers l’arrière. Sinon, vous pouvez aussi investir dans des toilettes japonaises, un dispositif bien plus hygiénique que le papier WC !

S’épiler les poils pubiens

Il est tentant de s’épiler pour faire plaisir à son chéri, ou parce qu’on profite de la plage, mais l’épilation intégrale s’avère très néfaste. Les poils pubiens possèdent une fonction bien particulière : ils absorbent l’excès de transpiration autour de la zone du maillot. En outre, ils protègent votre vagin des infections, transmissibles ou non.

Dormir avec un tampon

Dormir une nuit entière avec un tampon, on l’a toutes fait. Surtout quand son emballage nous indique qu’il peut tenir jusqu’à 7 heures dans son vagin. Pourtant, une durée de plus de 4 heures serait déjà trop. La toxine TSST-1 responsable du syndrome du choc toxique colonise plus facilement le vagin. Celle-ci commence alors à circuler dans les muqueuses de l’utérus. Préférez la coupe menstruelle ou la serviette hygiénique.

Eviter les douches vaginales

La douche vaginale signifie laver le vagin, généralement avec un mélange d’eau et de produits nettoyants. Il en existe plusieurs en vente libre sur le marché qui contiennent des antiseptiques et des parfums, nocifs pour la santé vaginale.

Beaucoup de femmes pratiquent la douche vaginale pour se débarrasser des odeurs désagréables, après leur cycle menstruel, pour éviter les maladies sexuellement transmissibles (MST) et prévenir la grossesse après les rapports sexuels. Mais les experts de la santé disent que les douches vaginales ne sont bénéfiques à aucune de ces fins.

En effet, ces derniers ont réalisé plusieurs études sur les douches vaginales et ont conclu qu’elles ne sont pas nécessaires ou bénéfiques et qu’elles sont plutôt nocives, selon une étude publiée en 2008 dans Epidemiologic Reviews.

Utiliser des lingettes rafraîchissantes

Les marketeurs ont encore frappé. Ne vous laissez pas avoir par leurs promesses enchantées. Une lingette pour rafraîchir son vagin, et puis quoi encore ? Surtout quand on sait ce qu’elle contient comme produits chimiques sur son fin textile humide. Et que vous ne rincez pas votre flore intime après ça…

Eviter les piercings

Les oreilles percées et le nez ont longtemps été un atout de séduction et une affaire de mode. Actuellement, les femmes se font également percer la langue, les lèvres, leurs sourcils et même leur organe génital.

En effet, les férues le font habituellement pour l’amélioration des sensations sexuelles. Beaucoup de femmes optent pour ce type de piercing afin de se sentir aventurières, excitantes ou coquines.

Quand il s’agit de piercing génital, les deux zones les plus communes sont le clitoris ou le capuchon du clitoris et les lèvres externes ou internes. Peu importe où le piercing est fait, le vagin est une zone sensible et le piercing peut causer de graves douleurs et des lésions nerveuses. De plus, il crée une ouverture dans le corps, augmentant ainsi les risques d’irritation de la peau et d’infection. En outre, faire un piercing vous expose à un risque plus élevé de tétanos, de VIH, d’hépatite B et C, et d’autres MST.

Porter un protège-slip au quotidien

Lors de leur fabrication, la plupart des serviettes et protège-slips sont aspergés de produits blanchissants et désinfectants. Vous vous imaginez bien que ceux-ci n’ont rien de naturel. Nocifs pour la peau et les muqueuses, vous pourriez vous exposer à de sérieuses irritations si vous en abusez. Sans compter l’aspect environnemental.

Si vous ne pouvez pas vous en passer, optez pour les protections issues de l’agriculture biologique.

A voir aussi

Laisser un commentaire

A lire aussi

02 méthodes faciles pour effectuer une capture d’écran sur un ordinateur

Parfois en surfant sur internet, vous tombez sur des informations ou...

05 astuces efficaces pour retirer une tache de javel d’une tenue

Vous manipulez de l’eau de javel quand soudain, c’est le drame...

Covid-19 – Réticence au vaccin: Boni Yayi propose de rendre le vaccin obligatoire

L’ancien président béninois Boni Yayi, a opiné sur la question de...

Etudes: le célibat est dangereux pour la santé de l’Homme

Le célibat fait partie des phases de la vie, par lesquelles...
P