Fusillade au Ghana: 2 gangs s’affrontent en plein jour dans les rues de Nima (vidéo)

AfriqueAfrique – SociétéFusillade au Ghana: 2 gangs s'affrontent en plein jour dans les rues de Nima (vidéo)

Nima, une ville résidentielle de Zongo dans la région du Grand Accra au Ghana a été le théâtre d’une fusillade qui a fait des morts et des blessés grave. Et pour cause, deux gangs en querelle se sont affrontés en plein jour mettant ainsi en danger la vie des habitants de ce quartier.

Des hommes armés jusqu’au dent sont descendus dans les rues de Nima pour se lancer dans un bras de fer à cause d’une brouille qui n’a pas encore été révélée pour l’heure. Selon les médias locaux, l’incident s’est produit dans l’après-midi du mardi 18 janvier dans les rues de Nima. 

Dans la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, l’on pouvait voir deux groupes d’hommes en furie en train de s’attaquer mutuellement d’une manière mettant leur vie en danger. Des coups de feu pouvaient également être entendus au milieu du chaos. La cause exacte du ce drame n’est pas encore connue. Cependant, selon un témoin oculaire qui a tweeté via le compte, @asmnkoaa, une affaire ayant rapport avec « la chicha » serait à l’origine de cette bagarre.

Informés, les agents de police se sont rendus sur les lieux pour essayer de maitriser la situation. Le service de police du Ghana a arrêté sept personnes. Cinq des suspects sont en garde à vue et deux sont soignés dans un hôpital sous surveillance policière. Les chefs des deux gangs identifiés sous les noms de Kumordzi et Bombon sont également recherchés par la police.

Confirmant l’information, le directeur général des affaires publiques de la police, ACP Kwesi Ofori, qui s’est adressé aux médias au siège de la police, a déclaré : « Nima a été témoin de violences de masse vers 15h30 hier [mardi], et la police est rapidement intervenue. La violence s’est propagée dans certaines sections de Nima et nous avons réussi à stabiliser la situation. 7 personnes ont été arrêtées. 5 sont actuellement ici avec nous, et les deux autres sont admis à l’hôpital de la police« , a-t-il déclaré tout ajoutant que la police travaille dur pour mettre la main sur tous les criminels impliqués dans cet incident.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P