AccueilA la UneExposition "Art contemporain du Bénin": avec les têtes couronnées, Patrice Talon change de manteau

Exposition « Art contemporain du Bénin »: avec les têtes couronnées, Patrice Talon change de manteau

Pour permettre aux têtes couronnées et autres personnalités locales de bien comprendre les explications données par le guide, lors de l’Exposition « Art du Bénin, d’hier et d’aujourd’hui : De la restitution à la révélation », le président Patrice Talon s’est transformé en « maître de cérémonie » pour la circonstance. Il changea de manteau et brisa le protocole.

Le président de la République S.E.M. Patrice Talon a assisté, samedi 19 février, au vernissage de l’Exposition « Art du Bénin, d’hier et d’aujourd’hui : De la restitution à la révélation » en compagnie de plusieurs délégations nationales et internationales. Dans un premier temps, le président béninois a effectué la visite en compagnie de la ministre française de la Culture, Mme. Roselyne Bachelot.

Après l’étape de Mme. Roselyne Bachelot, le président Patrice Talon a fait venir les têtes couronnées et autres personnalités locales. Mais, cette fois-ci, Patrice Talon a veillé que le même message qui a été expliqué à la ministre française de la Culture, soit également expliqué aux rois, et têtes couronnées. Le Chef de l’Etat s’est alors transformé en « maître de cérémonie » et en « guide ».

Dans un premier temps, Patrice Talon a changé le protocole et fit appel à des interprètes. Ce qui n’était pas prévu. Plus loin, le président a pris la parole, ceci à plusieurs reprises, pour réexpliquer aux rois les objets d’arts exposés. Il a veillé à donner des compléments d’informations qui n’étaient pas donnés par le guide.

A la fin de du parcours de la troisième partie intitulée « Transgression/Hybridation », Patrice Talon s’est encore transformé en « maître de cérémonie » et en « guide touristique » pour conduire pendant plusieurs minutes la visite. Chaque parole du Chef de l’Etat est traduite en fongbé, en Yoruba et en Dindi. Même la traduction faite par les interprètes étaient parfois corrigée par le président qui veillait à ce que ce qu’il disait soit traduit fidèlement à ces hôtes. « Je n’ai pas encore dit ça » dira Patrice Talon à son interprète en « fongbé » qui était allé très vite en besogne, à un moment donné.

Un vrai changement de manteau qui a émerveillé les rois et têtes couronnées qui sont restés hébétés devant l’art oratoire et la connaissance de l’histoire, du patrimoine immatériel et de la cosmogonie du président Patrice talon. L’homme qui a été au premier plan de cette restitution d’œuvres a réussi cet exercice diptyque.

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Bénin – Concours police: liste supplémentaire des candidats retenus

Après la proclamation des résultats du concours de recrutement de 1...

Ligue 1: Angers s’incline à domicile face à l’OM, Cédric Hountondji impuissant

Alignée d'entrée en défense central, Cédric Hountondji aura été impuissant face...

Burkina Faso : la CEDEAO trouve « inopportun » le nouveau coup d’Etat

Dans un communiqué tard ce vendredi 30 septembre 2022, la CEDEAO...

FC Barcelone: Xavi se prononce sur la cascade de blessés

En conférence de presse ce vendredi, avant d’affronter Majorque en...
P