Moov Africa Start up challenge

Crise guinéenne: point du 1er round de la médiation de Boni Yayi

AfriqueAfrique – DiplomatieCrise guinéenne: point du 1er round de la médiation de Boni Yayi

Le médiateur de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) dans la crise guinéenne a quitté Conakry le samedi 23 juillet 2022, après des rencontres tenues avec plusieurs acteurs dont le Colonel Mamady Doumbouya. Selon le point de la mission, Boni Yayi a entamé les discussions avec la junte afin d’aboutir à un calendrier « acceptable » pour la durée de la transition.

Thomas Boni Yayi pose les jalons de sa mission de médiation en Guinée. Arrivé à Conakry le 19 juillet, l’ancien président de l’Union africaine a mis fin à son séjour le samedi 23 avec une note d’espoir.

Les autorités de la transition qui ne font pas de fixation sur le délai de transition de 36 mois, ont réitéré leur engagement à travailler en harmonie avec la CEDEAO et la Communauté internationale dans l’exécution des étapes clés de la transition dans le cadre d’un dialogue national inclusif.

Boni Yayi

De sources concordantes, le médiateur de la Cedeao n’a pas formellement évoqué une durée précise pour la transition lors de ses deux rencontres avec le colonel Mamady Doumbouya. Il a plutôt insisté sur le souhait de l’institution sous-régionale de parvenir à un consensus autour d’un « calendrier raisonnable et acceptable ». A noter que la Guinée a jusqu’au 1er août 2022 pour revoir sa position au risque de s’exposer à des sanctions de la Cedeao.

Selon les informations de BENIN WEB TV, au cours de son séjour à Conakry, Boni Yayi n’a pas pu échanger avec la classe politique et la société civile. Une fausse note qui n’a pas échappé aux acteurs politiques, qui nourrissent de l’espoir depuis la désignation de Boni Yayi.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P