AccueilNon classéCôte d'Ivoire - MASA 2022 : "On n’a rien à envier aux Congolaises", dénonce Tina Glamour
Moov Africa Start up challenge

Côte d’Ivoire – MASA 2022 : « On n’a rien à envier aux Congolaises », dénonce Tina Glamour

Du samedi 5 au Samedi 12 mars 2022, la capitale ivoirienne a vibré au son du MASA (Marché des arts du spectacle d’Abidjan). Au sortir de cet événement culturel, au total, 80 acteurs culturels du pays ont reçu divers prix. Frustrée de n’avoir pas fait partie des heureux gagnants, Tina Glamour a donné de la voix.

Très récemment, la capitale économique de Côte d’Ivoire a vibré, comme chaque année, depuis douze ans, au son du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA) ; huit jours, pendant lesquels, la chose culturelle ivoirienne a été mise à l’honneur.

À lire aussi : JIF : cet émouvant message d’Aya-Robert à Tina Glamour

Au cours de ce prestigieux événement, selon les informations des médias locaux, 80 acteurs culturels du pays des Eléphants ont reçu diverses distinctions, des mains de la ministre de la Culture et de l’Industrie des arts et du spectacle, Harlette Badou N’guessan Kouamé. Pour n’avoir pas été du lot, une grande voix, non des moindres, est montée au créneau, pour dénoncer cette « discrimination », déclarant qu' »on n’a rien à envier aux Congolaises ».

« Ma sœur, Allany, et moi, on mérite aussi d’être décorées »

Quelque deux semaines, après que le MASA a fermé boutique, ayant, visiblement, du mal à avaler la pilule, Tina Glamour hausse le ton, relevant avoir été écartées, elle, et sa « sœur », Antoinette Allany (mère de DJ Kedjevara). « Ma sœur, Allany, et moi, on mérite aussi d’être décorées. On n’a rien à envier aux Congolaises. Nous sommes les Madonna de la Côte d’Ivoire. On ne peut pas nous oublier avec tous ces déhanchements », a-t-elle tempêté.

La mère des défunts, DJ Arafat et BB Carla, s’adresse, ensuite, à la ministre, dans une belle figure de style : « Après avoir secoué nos reins, Mme la ministre, nous méritons d’être aussi décorées dans l’Ordre du mérite culturel. Mme la ministre, on vous dit aussi très généreuse et soucieuse du bien-être des artistes », avant de mettre balle à terre, à travers cette demande implicite : « J’attends donc mon Pecto (bonbon de 5 FCFA, faisant référence à un cadeau, Ndlr) pour le décès de ma fille », comme, pour dire à la ministre qu’elle attends son cadeau, après la mort de son enfant, BB Carla.

À lire aussi : « Le programme fait par ses parents biologiques » : Tina Glamour publie le faire-part des obsèques de BB Carla

Rappelons que Kéké Carla, alias BB Carla, la fille de Tina Glamour et Kéké Kassiry et sœur du regretté DJ Arafat, a tiré sa révérence, le mardi 22 février 2022, à l’hôpital de Cocody, à Abidjan, des suites d’une longue maladie.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Manchester United: le message d’Erik ten Hag sur l’avenir de Cristiano Ronaldo

En conférence de presse d'avant match ce vendredi, l'entraîneur de Manchester...

Diarrhée : 03 aliments pour soulager ce mal chez les personnes adultes

La diarrhée peut être la conséquence d’une intoxication alimentaire, d’une gastro-entérite...
P