AccueilSportAfrique – SportCAN 2022 - Affaire Guelor Kanga: la CAF donne sa décision finale

CAN 2022 – Affaire Guelor Kanga: la CAF donne sa décision finale

La Confédération africaine de football (CAF) a rendu, ce mercredi, son verdict, concernant l’affaire Guelor Kanga. En effet, l’instance africaine a rejeté les accusations de la RDC, confirmant ainsi la qualification du Gabon à la CAN 2022.

Grosse déception pour la RDC. Les Léopards ne seront pas repêchés sur la liste des pays qualifiés pour la CAN 2022. Leur dernière chance de prendre part à cette compétition vient de voler en éclat. En effet, la plainte de la FECOFA au sujet de l’usurpation d’identité du joueur Guelor Kanga, a été purement et simplement rejetée par la CAF.

Dans son verdict rendu public, ce mercredi, l’instance africaine, après avoir écouté les plaidoiries des deux fédérations (FEGAFOOT et FECOFA), a décidé de ne pas considérer les arguments des Congolais. Le jury disciplinaire de la CAF estime que les éléments de preuve présentés par la partie congolaise n’ont pas été probants et suffisants pour établir la matérialité d’une falsification d’identité du joueur par la FEGAFOOT.

La RDC y avait vraiment cru

Non qualifiée pour la CAN 2022, la RDC a accusé le Gabon d’avoir fraudé sur l’identité de l’un de ses joueurs. La FECOFA indexe, en effet, Guélor Kanga, double passeur lors de la victoire des Panthères face aux Léopards (3-0) à Franceville, lors de la cinquième journée du groupe D.

Documents administratifs à l’appui, la fédération congolaise estime que le sociétaire de l’Etoile Rouge de Belgrade, né, selon son passeport actuel, le 1er septembre 1990 à Oyem, serait, en réalité, Kiaku Kiaku Kiangana, venu au monde le 5 octobre 1985 à Kinshasa.

Une accusation balayée par la fédération gabonaise qui exige, du camp d’en face, les preuves de ses allégations. Sur le site officiel de la FEGAFOOT, Guelor Kanga s’est aussi prononcé sur cette affaire d’usurpation d’identité. L’actuel joueur de l’Etoile Rouge de Belgrade estime que c’est une manœuvre pour disqualifier les Panthères à la prochaine édition de la CAN.

« Je reste serein face à ces allégations de la Fécofa. Je n’ai ni acte de naissance, ni carte d’identité, ni passeport délivrés par la RDC. Qu’ils fournissent ces documents, s’ils existent. Je dispose d’un passeport en bonne et due forme délivré par les autorités gabonaises compétentes. C’est tout ce que j’ai à dire«, a-t-il confié.

Mais finalement, la CAF a donné raison aux Panthères du Gabon qui seront au Cameroun pour la grande messe du foot sur le continent. La RDC, déboutée, n’a plus que le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour tenter d’avoir gain de cause.

Classements & Résultats

competition logo
Bundesliga
competition logo
Bénin Ligue Pro
competition logo
Caf Champions League
competition logo
Championnat d'Afrique des nations de football
competition logo
Championnat ivoirien de Football
competition logo
Coupe CAF
competition logo
Fifa Coupe du Monde
competition logo
Italie Série A
competition logo
La Liga
competition logo
Ligue 1
competition logo
Premier League
Uefa Ligue Europa
competition logo
Uefa Ligue des Champions

Toute l'actu Sport

Laisser un commentaire

P