Moov Africa Start up challenge

Burkina Faso: après le coup d’Etat, Roch Kaboré refuse de quitter le pays

AfriqueAfrique – PolitiqueBurkina Faso: après le coup d'Etat, Roch Kaboré refuse de quitter le pays

Le désormais ancien président Roch Kaboré a décliné la demande de quitter le Burkina Faso. Il affirme être bien traité et bien pris en charge par les putschistes, selon Africa Intelligence.

Comme promis, les putschistes n’ont pas touché à l’intégrité physique du président déchu, Roch Kabore. Un acte qui répond à l’une des exigences de la communauté internationale. Dans son message mardi, le président Français Emmanuel Macron a d’ailleurs, rassuré sur ce fait: «J’ai eu de premiers échanges avec les dirigeants de la région, j’en aurai d’autres dans les prochains jours», a indiqué Emmanuel Macron. «On m’a dit qu’il n’était pas menacé dans son intégrité physique», déclarait M. Macron.

Détenu en lieu secret après son arrestation suivie de sa démission, Roch Kabore a, selon Africa Intelligence, citant une source diplomatique, refusé la demande de quitter le pays. D’après la source, le président français Emmanuel Macron avait été contacté par les proches de la famille et des fidèles au président déchu qui ont demandé d’extirper le président Rock Marc Kaboré aux mains des militaires vers Paris par des forces spéciales françaises basées en côte d’ivoire. Mais Kaboré aurait refusé préférant rester au pays.

Le Burkina Faso est depuis lundi, dans une situation politique particulière. Le pays a connu un coup d’Etat qui a acté l’avènement des militaires au pouvoir. Entre assurance et pression internationale, la junte militaire a annoncé un calendrier électoral qui sera publié, après échange avec les forces vives de la nation. La CEDEAO a annoncé un sommet extraordinaire pour examiner cet énième coup d’Etat dans la sous-région.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P