AccueilElleBon à SavoirBon à savoir: voici ce qui vous arrive quand vous arrêtez de faire l’amour

Bon à savoir: voici ce qui vous arrive quand vous arrêtez de faire l’amour

Si vous traversez une période sexuelle déserte, il y a certaines choses à savoir sur l’adaptation de votre corps face à cela. Il n’y a aucune inquiétude à avoir, quand la durée de l’abstinence n’est pas trop longue.

L’abstinence sexuelle ou le fait de stopper tout rapport sexuel, que ce soit pour des raisons médicales ou non, a de nombreux effets sur votre corps. Quelles sont les conséquences physiques et psychiques ? Découvrez ici 7 conséquences auxquelles vous êtes exposés.

Une  baisse des risques d’avoir d’infection urinaire ou des MST

Une fois n’est pas coutume, l’abstinence peut être une très très bonne chose pour votre corps. En effet, sans sexe, vous êtes quasiment totalement à l’abri d’une potentielle MST. Ce qui est plus surprenant est que la privation de sexe réduit également le risque d’infection urinaire.

A lire aussi:Bon à savoir: 04 raisons pour faire l’amour les soirs

Une augmentation du stress

Faire l’amour aide à diminuer le stress. Ne pas faire l’amour est donc associé à une augmentation des niveaux de stress. D’après une étude menée en 2005 et citée par Medical Daily, le manque de rapports sexuels réguliers empêche l’organisme de réduire la pression sanguine qui augmente en réponse à des situations stressantes.

Une difficulté de bien mouiller à la reprise

Ce n’est plus un secret : une activité sexuelle régulière permet à vos organes sexuels de fonctionner sans encombre. Des experts sexuels ont établi que le processus qui permet à votre vulve de « mouiller » bénéficie beaucoup de la régularité de votre activité sexuelle. Et si vous arrêtez pendant un moment, vous aurez probablement besoin d’un coup de pouce (sans mauvais jeux de mots) et d’un peu de temps pour vous faire mouiller.

A lire aussi:Côte d’Ivoire: Ariel Sheney rend un émouvant hommage à José Da Sylva

Le système immunitaire fragilisé

Vous n’arrêtez pas de tomber malade depuis que vous ne faites plus l’amour ? C’est normal, car votre système immunitaire est affaibli. La production d’immunoglobulines, qui nous aide à lutter contre les virus et les bactéries qui traînent, est diminuée. Le corps est donc privé d’une ligne de défense importante.  

Des troubles de l’érection

Chez l’homme, l’abstinence peut provoquer des dysfonctions érectiles. Une étude de 2008 publiée par la revue American Journal of Medicine fait état d’une baisse de 50% des risques de souffrir de troubles de l’érection chez les personnes ayant des rapports réguliers. Tout comme l’exercice physique préserve les capacités athlétiques du corps, les rapports sexuels préservent les capacités érectiles du sexe masculin. Messieurs, prenez garde au cancer de la prostate.

A lire aussi:Bénin: l’ancienne députée Amissétou Affo Djobo attendue devant la police judiciaire (photo)

L’augmentation des risques d’avoir de cancer de prostate

En répercussion au problème d’érection susmentionné, la rareté des éjaculations augmente le risque d’avoir un cancer de la prostate. Une étude scientifique a établi que les hommes ayant une activité sexuelle régulière avaient 20% de risques en moins d’attraper un cancer de la prostate. En effet, l’éjaculation sert à nettoyer les substances potentiellement nocives de votre corps.

A voir aussi

Laisser un commentaire

P