AccueilElleBon à SavoirBon à Savoir: 08 vertus médicinales de «l’arbre pharmacien» (le Baobab)

Bon à Savoir: 08 vertus médicinales de «l’arbre pharmacien» (le Baobab)

Originaire d’Afrique tropicale, le Baobab, est un arbre de la famille des bombacacées. Il est aussi appelé « arbre magique », « arbre pharmacien » ou « arbre de la vie ». Pouvant atteindre 20 mètres de haut et un tour de taille de 38 mètres, il s’impose par sa taille hors norme… mais aussi de par ses nombreux bienfaits ! Allons ensemble à la découverte de huit d’entre eux.

Le baobab est un arbre géant d’Afrique qui, depuis des millénaires, fait l’objet de contes et de légendes. Mais c’est aussi un arbre important de la médecine traditionnelle africaine. Il possède, entre autres, des propriétés tonifiantes, antalgiques et anti-inflammatoires. Découvrez pourquoi le baobab mérite amplement son surnom d’arbre du pharmacien, à travers 08 de ses vertus.

1- Un fortifiant naturel

La pulpe du fruit du baobab présente une forte teneur en vitamine C (ou acide ascorbique) avec 373 mg pour 100 g. Ainsi, elle contient 7 fois plus de vitamine C que le citron (50 mg pour 100g) et 6 fois plus que l’orange (57 mg pour 100g). L’acide ascorbique est la vitamine de l’énergie et de la vitalité par excellence. Elle renforce notamment le système immunitaire, améliore l’absorption du fer et lutte contre les radicaux libres.

D’autres composants de la pulpe ont aussi une action tonifiante. C’est le cas des glucides et des lipides, qui constituent les principales sources d’énergie de notre organisme, et de la vitamine B2 (riboflavine) qui participent au métabolisme énergétique. Grâce à ces différents composants, le pain de singe est idéale pour les personnes fatiguées, convalescentes ou pour prévenir les affections hivernales (rhume, grippe…) en renforçant les défenses immunitaires.

Une étude de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin), menée en laboratoire, montre la haute teneur en vitamine C de la pulpe de fruit du baobab.

2- Le baobab contre les maux gastriques

Grâce à sa teneur en acides organiques principalement les acides citriques et tartriques, le baobab permet de soigner de nombreux maux gastriques notamment la dysenterie, la diarrhée et les inflammations du tube digestif. Le baobab aide également à lutter contre la déshydratation causée par ces maux gastriques. De plus grâce à sa riche teneur en fibres, il permet de maintenir le système digestif en bon état. Le baobab est également un puissant remède contre le paludisme.

3- Un puissant fébrifuge 

L’écorce du baobab est réputée pour ses propriétés fébrifuges. Ainsi, une infusion ou une décoction de baobab permet de lutter efficacement contre le paludisme mais également les excès de fièvre. Les vitamines contenues dans la pulpe sont également essentielles pour effectuer une cure ou pour aider à la remise en forme des personnes convalescentes.

4- Vertus anti inflammatoires

Le baobab est aussi reconnu pour son action analgésique c’est-à-dire sa capacité à réduire la douleur. Cette propriété se retrouve dans la pulpe mais aussi dans l’écorce de l’arbre consommée en infusion ou en décoction.

Le baobab est particulièrement intéressant pour soulager les douleurs musculaires et articulaires, d’autant plus qu’il contribue aussi à réduire l’inflammation. En ce sens, ses propriétés sont similaires à celles d’un autre arbre, le boswellia.

Les vitamines du groupe B, la vitamine C, la phénylalanine et l’histidine sont responsables de cette action anti-douleur. La phénylalanine, par exemple, est un acide aminé essentiel impliqué dans la diminution des douleurs, y compris chroniques. Pour cela, elle inhibe l’activité de l’enképhalinase, une enzyme cérébrale qui amplifie les signaux de la douleur.

Une étude de l’Université d’Ilorin (Nigeria), menée sur des rats, démontre l’effet analgésique de l’extrait d’écorce de baobab africain.

5- Le baobab pour lutter contre la carie dentaire

La propriété analgésique du baobab est très souvent exploitée pour venir à bouts des douleurs et maux de dents. En particulier pour la carie dentaire, il est recommandé d’appliquer sur la dent malade la sève de baobab. Les graines de baobab sont également utilisées en médecine traditionnelle comme traitement contre la carie dentaire. A ce titre, elles sont réduites en poudre appliquée sur la dent malade.

6- Pour traiter l’arthrose et la polyarthrite

De nombreuses études ont mis en évidence les bienfaits du baobab sur les articulations. Les feuilles comme la pulpe sont de précieuses alliées en cas de maladies inflammatoires telles que l’arthrose ou la polyarthrite rhumatoïde. En effet, en plus de soulager les douleurs articulaires, le baobab réduit l’inflammation, au même titre que le curcuma.

Cette action est en grande partie due à la présence de méthionine, de proline, de polyphénols et de vitamines qui aident à réduire les cytokines, des substances encourageant l’inflammation. La vitamine A (ou rétinol) agit notamment au niveau du médiateur inflammatoire MCP-1 (monocyte chemoattractant protein 1), impliqué dans plusieurs maladies comme l’arthrite rhumatoïde.

Les vitamines du groupe B jouent aussi un rôle important sur la diminution de l’inflammation au niveau des articulations. Quant à la méthionine et à la proline, il s’agit d’acides aminés qui contribuent à la formation du cartilage.

Cette étude de l’Université d’Addis-Abeba en Éthiopie et de l’Université de Soonchunhyang en Corée du sud, menée sur des cellules, montre comment l’extrait de feuilles de baobab africain exerce ses effets anti-inflammatoires.

7- Propriétés cicatrisantes

Les feuilles et les graines de baobab sont réputées pour leurs propriétés cicatrisantes. Pour soigner une blessure externe, vous pouvez commencer par appliquer la gomme de baobab dessus afin de la désinfecter. Ensuite, vous pouvez frotter les feuilles les unes contre les autres et en extraire le jus pour soigner la plaie. Cette recette appliquée une à deux fois par jour facilite le processus de guérison de la plaie ainsi qu’une bonne cicatrisation. Pour les brûlures on utilise principalement la pâte obtenue en concassant les graines. C’est donc à juste titre qu’on utilise le baobab pour venir à bout de la variole ou encore de la rougeole.

8- Efficace dans le traitement de la variole et de la rougeole

Ces deux maladies sont caractérisées par l’apparition de pustules sur le corps. Mal traitées elles peuvent faire l’objet de vilaines cicatrices. Nous avons montré plus haut les propriétés fébrifuges et cicatrisantes du baobab. De ce fait, il est utilisé pour traiter la variole et la rougeole. En particulier les fibres extraites de la pulpe servent d’éponge pour laver les malades afin de calmer les démangeaisons.

A voir aussi

Laisser un commentaire

A lire aussi

WhatsApp : découvrez la technique pour transférer une image sans la mention « transféré »

WhatsApp est l’une des applications utilisées par des millions de personnes...

Cuisine: focus sur les 03 techniques de conservation d’aliments par le froid

Afin de garantir une bonne conservation aux aliments, vous misez souvent...

Horoscope : les prévisions astrales de la semaine du 11 au 17 juillet 2022

Déjà une nouvelle période qui s'ouvre. Sous quel auspice sera-t-elle placée?...
P