Bénin: les raisons de la révocation du maire de Bantè, Edmon Babalèkon Laourou

News - InfosPolitiqueBénin: les raisons de la révocation du maire de Bantè, Edmon Babalèkon Laourou

Le Conseil des ministres de ce mercredi 02 juin 2021 a procédé à la révocation du maire de Bantè. Dans le compte-rendu de la séance hebdomadaire du gouvernement, les raisons de cette décision ont été évoquées.

On en sait désormais un peu plus sur les raisons de la révocation du maire de Bantè, Edmon Babalèkon Laourou. Selon le compte-rendu du Conseil des ministres, « l’administration de ladite commune se trouve paralysée, depuis le 13 avril 2021, du fait de l’absence prolongée et non justifiée du maire Edmond Babalèkon Laourou qui, en dépit des rappels à l’ordre, n’a pas daigné rejoindre son poste ».

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Tunisie
- -
France
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Australie
- -
Danemark
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Pologne
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Arabie Saoudite
- -
Mexique
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
0 1
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
0 3
Angleterre
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
1 2
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
2 0
Qatar

Selon le gouvernement, Edmond Babalèkon Laourou s’est rendu coupable de violation des règles de déontologie administrative, faits constitutifs de faute lourde. Après sa révocation, le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale est instruit pour prendre les dispositions nécessaires pour pourvoir à son remplacement, conformément aux textes en vigueur.

Selon l’arrêté de suspension, le désormais ex-maire de Bantè a commis des fautes lourdes, au regard de la loi, portant organisation des communes en République du Bénin. Il lui est notamment reproché : l’absence de collaboration avec les forces de l’ordre lors des violences électorales enregistrées dans sa ville, son absence au poste depuis le 13 avril, le refus de participer à la réunion convoquée par le préfet pour faire le bilan sécuritaire lié au processus électoral.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P