Campagne Moov

Bénin: la Cour impériale de Nikki annonce la « Gaani » pour les 8 et 9 Octobre prochain

BeninBénin – SociétéBénin: la Cour impériale de Nikki annonce la "Gaani" pour les 8 et 9 Octobre prochain
Campagne ESM Benin

La fête identitaire des « Baatonu », la Gaani aura lieu les 08 et 09 Octobre prochain. La décision a été prise par le conseil hebdomadaire des ministres de la cour impériale de Nikki lors de la session de ce 12 Août 2022.

En effet, sous la bénédiction de son Altesse Sabi Na Yina 3, empereur de Nikki et chef suprême des peuples de l’aire culturelle Baatonu et Boo, la session hebdomadaire des ministres de la cour impériale de Nikki qui s’est tenue ce vendredi 12 Août a fixé la fête de la Gaani au 08 et 09 Août prochain.

Fête identitaire de l’une des principales ethnies du Nord Bénin, la fête de la gaani est la plus grande fête culturelle célébrée dans la partie septentrionale du pays qui draine des touristes, et curieux venus du monde entier.

Pour des raisons de la pandémie de la Covid19, cette fête populaire s’est réduite uniquement depuis deux ans au parcours rituel en raison des restrictions liées à la maladie. Avec la levée des restrictions, l’édition de cette année va retrouver toute sa ferveur.

Origine et célébration de la Gaani

L’origine de la Gaani remonte à plus de sept siècles. La fête de la Gaani a été instituée par Sunɔ Sero pour célébrer la quiétude de sa communauté retrouvée, après leur poursuite par une armée djihadiste ; d’où le nom « Gaani » qui serait une altération de « Ganni » qui signifie se blottir en langue bariba. La Gaani signifie aussi la joie et symbolise la victoire. C’est une fête qui marque la fin d’une année et le début d’une autre.

Les célébrations de la fête de Gaani portent sur plusieurs jours et couvrent un ensemble d’activités. Entre autres :

  • Un mois avant la célébration, le roi effectue une tournée auprès des chefs de province pour recueillir leurs contributions dans le cadre de la célébration.
  • Deux semaines après cette visite, ce sera la fête Donkonrou (le jet de feu) qui consacre des sacrifices et cérémonies nécessaires pour que tout se déroule dans les meilleures conditions possibles ;
  • La veille de la fête est consacrée à l’installation des tambours sacrés accompagnés d’une petite lampe qui a pour mission de veiller toute la nuit sur ces derniers ;
  • Le lendemain c’est-à-dire le jour de fête, c’est la sortie du Sinaboko (l’empereur) à la mi-journée, accompagné de sa garde rapprochée pour faire le parcours rituel comprenant sept sites. Ainsi, de son cheval, il salut les participants et entre dans la case ronde pour s’installer à côté de la Gnonkogui (la reine), d’où il suivra la fantasia et le passage des dignitaires devant les tambours sacrés. Par la suite, ce sera le tour des délégations et des invités de passer pour présenter leurs vœux de nouvel an et offrir des cadeaux au Sinaboko ;
  • Le second jour de la fête sera consacré au Kayessi qui n’est rien d’autre que la réunion des rois, une sorte de cérémonie d’allégeance au Sinaboko au cours duquel des groupes folkloriques au rythme des chants des griots et des tambours sacrés pour clôturer la fête.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P