Bénin: interpellé sur la qualité d’un ouvrage à Parakou, José Tonato répond à Rachidi Gbadamassi

BeninBénin – PolitiqueBénin: interpellé sur la qualité d'un ouvrage à Parakou, José Tonato répond à Rachidi Gbadamassi

Le député de la huitième circonscription électorale, Rachidi Gbadamassi a saisi le gouvernement par question écrite il y a quelques jours sur la dégradation du fait de l’inondation de la rue 2. 134 à Parakou. En réponse aux préoccupations de l’élu, le ministre du Cadre de vie et de développement durable, José Tonato après une descente sur le terrain a donné des explications techniques au député du parti Bloc Républicain.

L’ancien maire de Parakou, le député Rachidi Gbadammasi est préoccupé par l’inondation de la rue 2. 134 à Parakou. Il a exprimé à ce propos ses préoccupations au gouvernement à travers une question écrite.

Le député du BR est parti du constat que la phase A du projet Asphaltage en 2021 dans la ville de Parakou a été mal exécutée. Mais à la suite d’une descente des structures décentralisées du ministère du cadre de vie, le ministre José Tonato porte à la connaissance du parlementaire qu’il ne s’agit point de défaut de construction.

Dans ses explications, le ministre du cadre de vie et du développement durable expose au député de la huitième circonscription électorale que la préoccupation soulevée tenait à l’existence d’autres facteurs et qu’une solution à court terme sera trouvée pour réduire le phénomène d’inondation et à long terme la solution, promet le gouvernement, sera la construction de grands collecteurs de drainage d’eau.

Pour réduire en effet convenablement le phénomène d’inondation observé dans la zone, il est prévu dans le cadre du PAPVS dont bénéficie la ville de Parakou, la construction de grands collecteurs pour le drainage des eaux pluviales dont le réceptacle final est le fleuve Okpara, indique José Tonato dans sa clarification.

Les observations sur le terrain

Après une descente sur site et une étude technique approfondie du problème, il s’avère que dans le cadre de l’aménagement de la rue 2134, le projet asphaltage a utilisé un collecteur exutoire existant. Ce collecteur existant enterré, réalisé dans le cadre d’un autre projet est bien dimensionné pour prendre en charge les eaux de ladite rue.

Seulement, il a été observé que ce collecteur existant est complètement bouché dans la portion RNIE2-Rue2134. Les regards d’admission des eaux dans les caniveaux de la Rue-2134 sont eux aussi complètement bouchés et ensablés. La rue traversant la Rue2134 est un couloir d’écoulement des eaux. Celle-ci est occupée par des parpaings et des stockages de toutes sortes qui bloquent l’écoulement naturel de l’eau. La zone qui abrite toutes ces rues est une dépression. Elle recueille toutes les eaux du bassin versant auquel elle appartient.

C’est la jonction de ces différentes causes, explique le ministre qui est à l’origine de l’inondation régulièrement observée à ce niveau. L’autorité ne s’est pas contentée d’expliquer la cause des inondations. Il a également évoqué des solutions à court terme pour faire face à la situation.

Solutions à court terme …

Dans les pistes de solutions explorées par les structures compétentes du ministère du cadre de vie et du développement durable et exposées par José Tonato, on retient:

  • curer les collecteurs existants qui servaient d’exutoire à la rue 2134, libérer le couloir de l’écoulement des eaux au niveau de la rue traversant la rue 2134, désensabler régulièrement les avaloirs et regards d’admission des eaux pluviales de la rue.

Toutefois, précise le ministre, la solution durable et globale pour réduire le phénomène d’inondation observé dans cette zone constituera à construire de grands collecteurs de drainage d’eau. C’est à cela que répond l’initiative de PAPVS.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P