AccueilA la UneAccusée, la France dit avoir la pleine liberté de circuler dans l'espace aérien malien

Accusée, la France dit avoir la pleine liberté de circuler dans l’espace aérien malien

Le diplomate Français à Bamako, a réagi aux accusations des autorités maliennes qui dénoncent la violation de leur espace aérien par un avion militaire Français. Dans ses arguments, l’ambassadeur français parle « d’incompréhension » et insiste que les avions militaires de son pays disposent de « pleine liberté » pour entrer dans l’espace aérien du Mali.

En réponse aux sanctions économiques et diplomatiques prises à son encontre par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Mali a fermé ses frontières. Mais contre toute attente, un avion Français viole l’interdiction des autorités de la transition malienne et circule dans l’espace aérien du pays.

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

Dans un communiqué mercredi, le gouvernement malien a dénoncé la violation de son espace aérien par un avion militaire français. « Le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale qu’un aéronef de l’armée française de type A400, immatriculé FRBAN a effectué un vol sur le trajet Abidjan-Gao-Abidjan dans la journée du mardi 11 janvier 2022. Ledit aéronef qui était en violation manifeste de l’espace aérien malien, avait à la fois éteint son transpondeur pour ne pas être identifié et coupé la communication avec les organismes maliens de contrôle aérien », a indiqué le gouvernement du Mali.

« En dépit de cette manœuvre frauduleuse, les capacités de défense nationales récemment acquises, ont permis d’identifier et tracer la trajectoire de l’avion », a précisé le communiqué.

Incompréhension!

Mais pour la France, aucune violation n’est à l’ordre du jour. L’Hexagone ne se reproche rien et estime que ses avions disposent d’une entière liberté pour entrer dans l’espace aérien du Mali, bien que ce dernier ait fermé ses frontières en réponse à des sanctions ouest-africaines. Il s’agit d’une « incompréhension », a affirmé jeudi, le diplomate Français en poste à Bamako face aux accusations du gouvernement malien de « violation manifeste » de l’espace aérien du pays.

Mercredi, le commandant de la force française Barkhane, le général Laurent Michon, a écrit au chef d’état-major malien que les appareils et les véhicules français jouissaient d’une « pleine liberté de circulation » en vertu des accords existants. La France et le Mali ne jouissent pas d’une bonne relation diplomatique ces derniers mois.

Déjà divisés par l’affaire Wagner, l’absence de calendrier électoral et la prolongation de la transition malienne n’ont fait que raviver les tensions entre les deux pays. Actuelle dirigeante de la présidence de l’Union Européenne, la France a milité pour la suspension de l’aide budgétaire au Mali, après que sa résolution contre le Mali à l’ONU, a été bloquée par la Chine et la Russie.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

Samuel Eto’o : son fils, Etienne Eto’o Pineda, cambriolé en plein jour, à Yaoundé

Etienne Eto’o Pineda, le fils de l’actuel président de la Fédération...

Dubaï Porta Potty : Francis Mvemba fait une allusion dérangeante à Coco Emilia

Au cœur du scandale « Dubaï Porta Potty », Francis Mvemba a trouvé...

L’Arabie saoudite souhaite un accord Opep+ avec la Russie

L'Arabie saoudite espère pouvoir élaborer un accord Opep+ qui comprendra la...

Burkina: plusieurs soldats décorés par Paul-Henri Sandaogo Damiba

Au Burkina Faso, les forces armées ont repoussé vigoureusement une attaque...
P