Tentative de coup d’Etat manqué au Soudan: réaction des Etats-Unis

AfriqueAfrique – SécuritéTentative de coup d'Etat manqué au Soudan: réaction des Etats-Unis

Dans un communiqué rendu public mardi, les Etats-Unis ont condamné la tentative de coup d’Etat déjoué au Soudan et ont mis en garde contre toute ingérence étrangère dans cette affaire visant à déstabiliser le gouvernement de transition.

Le gouvernement américain a condamné la tentative de putsch déjoué lundi au Soudan. Un groupe avait en effet tenté de prendre le pouvoir lors d’une attaque visant le gouvernement de transition, installé au lendemain de la chute de l’ex-président Omar el-Béchir, a annoncé l’armée. Les auteurs du complot avaient tenté de prendre le contrôle du bâtiment des médias d’Etat, mais «ils ont échoué».

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

Dans un communiqué rendu public mardi 21 septembre, le porte-parole de la diplomatie américaine a fait part du soutien des Etats-Unis aux autorités soudanaises. Il a également dénoncé les  «actes anti-démocratiques» mettant en garde contre «toute ingérence extérieure pour semer la désinformation ou saper la volonté des Soudanais».

Onze officiers arrêtés

Mardi, la télévision d’Etat soudanaise a annoncé qu’une tentative de coup d’Etat a été déjouée par les autorités du pays. Selon l’armée soudanaise, un groupe aurait tenté de prendre le pouvoir, lundi, lors d’un putsch visant le gouvernement de transition. Une information confirmée dans la foulée par le ministre de l’Information, Hamza Baloul qui précise que des alliés de l’ancien président déchu Omar el-Béchir ont tenté de renverser le gouvernement en place.  « Une tentative manquée de coup d’État, menée par un groupe d’officiers des forces armées et de civils issus de l’ancien régime […], a été maîtrisée à l’aube », a déclaré le ministre à la télévision d’Etat.

Hamza Baloul a également fait savoir que plusieurs officiers ont été arrêtés. Selon ses dires, « onze officiers et plusieurs soldats ayant participé au complot manqué » ont été mis aux arrêts. « Si elle avait abouti, cette tentative aurait eu des conséquences destructrices pour l’armée, les forces régulières et le pays », a-t-il ajouté.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P