Standard and Poor’s: l’agence de notation maintient la note B+ stable du Bénin

BeninBénin – EconomieStandard and Poor’s: l'agence de notation maintient la note B+ stable du Bénin

Dans le contexte économique mondial difficile actuel, l’agence de notation Standard and Poor’s a maintenu la note « B+» avec perspective stable attribuée au Bénin.

Le Bénin jouit de solides perspectives de croissance malgré l’impact économique du Covid19 et le contexte économique mondial difficile. C’est du moins ce qu’indique la note « B+ » attribuée au pays par l’agence de notation Standard and Poor’s.

En effet, malgré le contexte économique peu favorable, les multiples réformes initiées par le gouvernement dans le cadre de l’assainissement des finances publiques vont contribuer à soutenir la croissance économique et à améliorer la performance fiscale du pays.

Selon un communiqué rendu public par le ministère des finances et de l’économie en réaction à la note « B+ » maintenue au Bénin, cette reconnaissance de l’agence de notation atteste de la qualité des fondamentaux économiques et de la résilience du Bénin face au double impact lié à la crise du Covid19 et à la guerre russo-ukrainienne.

Quid de l’agence Standard and Poor’s ?

L’agence de notation Standard & Poor’s est une filiale de McGraw-Hill qui publie des analyses financières sur des actions et des obligations. C’est une des trois principales sociétés de notation financière, avec des concurrents comme Moody’s, Fitch Ratings et Dagong.

L’agence de notation Standard & Poor’s utilise une échelle de notation, allant de AAA à D. L’échelle de notation se compose de 23 crans (notch) et est divisée en deux catégories : la catégorie dite « investment grade » et la catégorie dite spéculative. La notation la plus basse de la catégorie investment grade est BBB-. La notation la plus élevée de la catégorie spéculative est BB+.

L’agence de notation Standard & Poor’s est née de deux sociétés : Poor’s Publishing, un éditeur de guides de l’industrie ferroviaire officiellement fondé en 1868, et le Standard Statistics Bureau (plus tard Company), fondé en 1906, qui publiait des données financières sur les entreprises. En 1923, il a publié son premier indicateur boursier, qui contenait 233 entreprises. Poor’s Publishing, quant à lui, a publié sa première cote en 1916.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P