« Rien n’est plus important que la nation »: Jodel Dossou jure fidélité à la sélection béninoise

Afrique"Rien n’est plus important que la nation": Jodel Dossou jure fidélité à la sélection béninoise

Exclu de la sélection nationale pour « faute lourde », alors que les internautes l’accusent d’avoir fugué pour satisfaire sa libido, Jodel Dossou est sorti du silence pour s’expliquer. L’occasion pour l’attaquant béninois de clamer son amour pour l’équipe nationale.

Considéré comme l’une des meilleures armes offensifs de l’équipe béninoise, Jodel Dossou n’a pas disputé la rencontre Bénin vs Tanzanie, comptant pour la 4è journée des éliminatoires de la coupe du monde 2022. L’attaquant de Clermont Foot, a été exclu du groupe, la veille, pour « faute lourde » et « mauvaise conduite ».

Une exclusion qui a accouché plusieurs théories sur la toile pour expliquer les raisons de l’exclusion du joueur, à 24 heures d’une rencontre capitale face aux Taifas Stars. D’aucuns trouvent même que le « TGV » a déserté le groupe pour aller faire la fête et satisfaire sa libido.

Une polémique qui a finalement fait réagir le joueur. Dans un post sur les réseaux sociaux, le buteur béninois a donné les raisons de son exclusion. « Un fâcheux événement a provoqué mon départ prématuré du stage de la sélection nationale ce vendredi. J’assume entièrement les responsabilités liées à la « faute » commise dans une situation exceptionnelle », a d’abord déclaré le joueur.

« J’ai dû faire face sans avoir eu le choix à une urgence familiale qui a duré deux heures d’horloge. C’était par instinct de survie » ajouté Jodel, qui n’a pas précisé s’il avait averti son coach avant de quitter le rassemblement.

« Je présente sincèrement mes excuses au groupe, au staff et au public qui m’ont toujours soutenu. J’aurais aimé être sur le terrain avec mes coéquipiers et j’ai un vrai pincement au cœur de ne pas être présent. Rien n’est plus important que la nation », a conclu le Béninois.

40 apparitions en équipe béninoise

Jodel Dossou compte à son actif, 40 apparitions en équipe nationale. Avec une excellente pointe de vitesse, le joueur surnommée le « TGV » est l’un des cadres importants de la sélection béninoise. Son absence face à la Tanzanie, dimanche, s’est d’ailleurs fait ressentir, les Écureuils s’étant inclinés contre les Taifas Stars, dans le cadre de la 4è journée des éliminatoires de la coupe du monde 2022.

Voir aussi la sélection de la rédaction

1 COMMENTAIRE

  1. Jouer au Clermont foot est déjà très gros pour lui et il vient nous emmerder et mélanger tout le peuple béninois. Son comportement a divisé les gens aujourd’hui. Simplement parce que certains qui peut-être comme lui sont en train de le soutenir dans cette bêtise pendant d’autres qui réfléchissent mieux déplorent le comportement du joueur.
    Quelle sélection ou quelle nation est plus importante il dit maintenant ? Il le savait avant de quitter les gens pour ses besoins personnels ?
    Demandez lui si les Samuel Eto’o, Didier Drogba, Yaya Touré, Pierre Aubameyang, Michael ESSIEN même Cristiano Ronaldo et Lionel Messi qui jouent dans les grands clubs en Europe se comportent comme ça en sélection ?
    Quand on respecte quelqu’un, celui-ci doit en retour le respect.
    Le Bénin a été battu oui, mais je respecte la décision de Dussuyer.
    Nul n’est indispensable et nul n’est au dessus de la loi. Quand on est dans un groupe on respecte les lois et textes qui régissent le groupe.
    Si aujourd’hui le Bénin joue et gagne des matchs sans Moussa Latoundji, sans, SESSEGNON, sans Omar Tchomogo, ce n’est pas le départ de Jodel DOSSOU qui va nous tuer.
    Le Bénin existe avant lui et le Bénin restera après lui et nous tous d’ailleurs.
    Je regrette.

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

%d blogueurs aiment cette page :
P