RDC: condamné pour détournement, Vital Kamerhe acquitté en appel

AfriqueAfrique – PolitiqueRDC: condamné pour détournement, Vital Kamerhe acquitté en appel

La Cour d’appel de Kinshasa a annoncé ce jeudi 23 juin, l’acquittement de Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi. Ce proche du chef de l’Etat congolais avait été condamné pour détournement et corruption.

Un « acquittement total » pour Vital Kamerhe en RDC. « Mon client Vital Kamerhe a été totalement acquitté aujourd’hui par la cour d’appel. Il n’y a pas de preuve contre lui (…). C’est définitivement fini avec cette affaire », a déclaré à l’AFP son avocat, Me Jean-Marie Kabengela.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, 63 ans, n’est pas le seul chanceux du jour, son co-accusé, l’homme d’affaire libanais Samir Jamal, a lui aussi, été acquitté. L’acquittement de Vital correspondant à un casier judiciaire vierge et il a désormais le champ libre pour revenir dans l’arène politique.

Vital Kamerhe a été condamné en première instance, en juin 2020, à 20 ans de prison et à 10 ans d’inéligibilité pour corruption et détournement dans la gestion des fonds destinés au projet des « cent jours » du chef de l’État. Cette peine avait ensuite été réduite à 13 ans de réclusion lors d’un premier procès en appel, en juin 2021.

Lundi 11 avril, la Cour de cassation de la République Démocratique du Congo (RDC) a prononcé l’annulation de la condamnation à 13 ans de prison de Vital Kamerhe. Dans la décision rendue, la Cour de Cassation a estimé que le juge de la Cour d’appel avait « violé le droit de la défense » de Vital Kamerhe.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P