RDC : 3 jours de deuil national après un massacre ayant fait « au moins 100 morts »

News - InfosSécuritéRDC : 3 jours de deuil national après un massacre ayant fait "au moins 100 morts"

Un deuil national de trois jours a débuté samedi 3 décembre en République Démocratique du Congo après le massacre présumé de civils dans l’est du pays. Le gouvernement a accusé les rebelles du M23 d’avoir commis le massacre.

Le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a décrété, 2 décembre 2022, 3 jours de deuil national, en mémoire des compatriotes massacrés par les M23 à Kishishe dans la province du Nord-Kivu. Un massacre présumé de civils pour lequel le gouvernement évoque maintenant un bilan de «plus d’une centaine» de morts.

« En leur mémoire (des victimes), le Président de la République a chargé le gouvernement de décréter 3 jours de deuil national à observer à partir de ce samedi 3 décembre 2022. Le drapeau sera mis en berne sur tout le territoire national durant cette période », a indiqué samedi le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, faisant le compte-rendu du conseil des ministres tenu vendredi et présidé par Felix Tshisekedi.

Les images de Kisheshe sont très horribles. Femmes, hommes et enfants ont été tués à la machette. Le massacre a visé le 29 novembre dernier des habitants de la localité de Kishishe dans le territoire de Rutshuru (Est) occupé en grande partie par des rebelles du mouvement du 23 mars (M23).

Le président a demandé à la ministre de la Justice, Rose Mutombo, « d’ouvrir sans délai une enquête au niveau interne », et en même temps d’œuvrer en faveur d’une « enquête internationale pour faire la lumière sur ces crimes de guerre commis par les terroristes du M23 et des éléments de l’armée rwandaise », a ajouté le porte-porte du gouvernement.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P