Pourquoi les dirigeants africains se soignent à l’étranger? La réponse laxiste de Macky Sall

AfriqueAfrique – SantéPourquoi les dirigeants africains se soignent à l’étranger? La réponse laxiste de Macky Sall

Alors que la population africaine s’est toujours offusqué du fait que leurs dirigeants aillent se faire soigner à l’étranger et aux frais du contribuable, le président sénégalais Macky Sall a apporté un semblant de réponse pour justifier le choix des autorités africaines.

Plusieurs fois les dirigeants d’Afrique se sont empressés de monter dans un avion à chaque fois qu’ils ont un petit problème de santé, pour aller se faire soigner en France ou ailleurs hors du continent africain. Une situation dénoncée par bon nombre d’africains qui se sentent lésés car les services de santé dans les pays sont mal équipés et les médecins ont du mal à faire leur travail, même avec toute la volonté du monde. Aussi, certains n’ont carrément pas accès aux soins de santé dans leur localité.

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

Face à cette situation, le président sénégalais Macky Sall, ne pense pas que ce soit la qualité des soins que fuient les autorités en allant à l’étranger. L’homme n’a pas mentionné cela dans son explication sur ce qui pousse les autorités à aller ailleurs. Lors de la pose de la première pierre de la Polyclinique de l’hôpital principal de Dakar, il a mis en garde les médecins de veiller « à ce que l’intimité des patients soit respectée ».

Il a souligné que cette nouvelle polyclinique devrait avoir la capacité de recevoir toute sorte de patient y compris les autorités. Selon un rapport d’Afrik.com, le président du Sénégal a insisté sur le fait que si les personnalités sénégalaises et africaines optent pour des soins à l’étranger, cela est la résultante du fait que le secret médical dans les structures hospitalières en Afrique n’est pas souvent respecté.

Il va sans dire que Macky Sall considère que les médecins européens et étrangers, sont plus professionnels que ceux du continent africain. Cependant, il faut noter que celui qui dit cela est chef d’Etat et qu’il a la possibilité de faire en sorte que des règles établit dans la société soient respectées. Si le médecin ne reste pas professionnel et divulgue le secret médical d’un patient, quel que soit sa classe sociale, il devrait subir la rigueur de la loi. C’est la rigueur dans la gestion du pouvoir ailleurs qui fait que Sall y va pour se faire soigner ; il n’y a donc pas de raison pour que cela soit le contraire en Afrique.

Le président Macky Sall a eu le courage d’évoquer un fait très important des sociétés africaines mais il n’a pas eu le courage de reconnaître que non seulement les autorités africaines ne font pas confiance à leur propre système de santé, vu qu’elles en détournent les fonds ou n’y investissent pas suffisamment, mais aussi elles n’osent pas reconnaître les tares de leur gestion du pouvoir.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P