« Nos épouses s’entendent bien, pas nous », Recep Erdogan ironise sur sa relation avec Emmanuel Macron

News - InfosDiplomatie"Nos épouses s'entendent bien, pas nous", Recep Erdogan ironise sur sa relation avec Emmanuel Macron

Emine Erdogan, l’épouse du président turc, et la Première dame française Brigitte Macron entretiennent de très bonnes relations. Mais, avec les époux, les relations sont bien différentes.

Entre le président de la République Emmanuel Macron et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, les relations n’ont jamais réellement été très amicales. En revanche, entre leurs épouses, Brigitte Macron et Emine Erdogan, l’entente serait beaucoup plus cordiale. Ce jeudi 6 octobre, le chef d’État turc a ironisé sur ses relations parfois difficiles avec le successeur de François Hollande. Il a lancé, en conférence de presse : « Nos épouses s’entendent bien, pas nous ».

Qatar 2022
Quarts de Finale
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 16h00
Croatie
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 20h00
Pays-Bas
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 16h00
Maroc
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
- -
France

« Qui aime bien, châtie bien »

Au mois de novembre 2021, l’entourage d’Erdogan avait fait savoir à l’AFP que les relations entre les deux femmes, qui sont d’ailleurs régulièrement photographiées ensemble lors de sommets internationaux, étaient au rendez-vous. En revanche, entre les deux hommes, les petites piques sont toujours d’actualité. Jeudi 6 octobre, le président turc a été filmé en train de faire une blague au président français. Il lui a proposé l’adhésion de la France à l’Organisation des États turciques (OET). Ce groupe recense, en plus de la Turquie, des pays turcophones d’Asie centrale, mais aussi l’Azerbaïdjan. « Nous allons t’admettre si tu veux », a-t-il déclaré, avec ironie, à Emmanuel Macron.

Pour sa part, le président français Emmanuel Macron, qui a gratifié le chef de l’État turc d’une tape dans le dos, a dit avoir insisté jeudi auprès de ce dernier sur la nécessité de lutter contre tout « contournement » des sanctions contre la Russie, dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P